Le consommateur oublié du plan Sarkozy

Peu d'aide directe à la consommation dans les 26 Mrds E, soit 1,2 % du PIB, que Nicolas Sarkozy souhaite injecter dans la relance de l'économie. À l'exception des 780 M E destinés aux allocataires du revenu de solidarité active (RSA), soit 200 E par personne, versés fin mars 2009. Et de la prime à la casse de 1 000 E pour l'achat d'un véhicule.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2070

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous