Le Coq Sportif retrouve son site historique dans l'Aube

|

Vingt-deux ans après la fermeture de son usine de Romilly-sur-Seine, dans l’Aube, Le Coq Sportif devait inaugurer mercredi soir, dans cette ville qui l'a vu naître, un nouveau centre d'étude, dédié à l'élaboration et à la validation des prototypes de la marque. Quelque 700000 euros, apportés par les différentes collectivités locales, ont été investis pour les travaux de réhabilitation du site, de 1000 m², qui abritait jusqu'en 1988 les chaînes de production des survêtements de la marque. Selon Le  Coq Sportif, treize personnes (des techniciens, prototypistes et modélistes) ont été recrutées pour travailler à la création des nouveaux produits textiles de l'équipementier. Un joli retour aux sources pour la marque, créé dans cette ville de l’Aube en 1882, par Emile Camuset., qui avait été conduite à délocaliser sa production et à fermer son site historique en 1988. Au premier semestre 2010, les ventes du Coq Sportif ont progressé de 13% pour atteindre 45,4 millions d'euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres