Le Cora de Perrigny-lès-Dijon condamné à repasser en CDEC

· L'hypermarché ouvert en 1991 dans un ancien centre de magasins d'usine vient de voir son autorisation annulée par le Conseil d'Etat.

Peut-on rayer un hypermarché de la carte d'un trait de plume ? De toute évidence, il n'en est pas question. L'arrêt du Conseil d'Etat confirmant l'annulation de l'autorisation d'ouverture du Cora de Perrigny-lès-Dijon ne devrait pas entraîner automatiquement la fermeture de l'hypermarché. C'est du moins ce que laissent entendre les pouvoirs publics tant sur le plan local que sur le plan national.

Le maire de Perrigny-lès-Dijon entend défendre coûte que coûte les quelque 300 emplois du magasin (270 en équivalent temps plein précisément). Et il semble que la préfecture de la Côte-d'Or souhaite d'abord que le dossier soit rediscuté en CDEC. Philippe Dupont, directeur du Cora, devait redéposer un dossier le 22 janvier. « L'autorisation annulée remonte à 1990. Entre-temps le contexte local a beaucoup changé. Il n'est pas certain que le magasin, dont on dit qu'il fait désormais partie intégrante du paysage commercial, représente le même danger qu'autrefois pour le petit commerce, lequel a déjà dû s'adapter, quoi qu'il en soit », explique-t-on en substance du côté de l'administration. L'histoire du Leclerc d'Oloron-Sainte-Marie, qui avait connu les mêmes mésaventures que le Cora de Perrigny, et qui avait obtenu une nouvelle autorisation semble devoir se répéter.

Cela ne signifie pas pour autant que les opposants à l'hypermarché, le Syndicat interprofessionnel régional des petites et moyennes entreprises commerciales ainsi que des indépendants locaux exploitant des Intermarché et des Leclerc, auront bataillé pour rien. En effet, le dossier devra suivre les nouvelles procédures en vigueur depuis l'application de la loi Raffarin. S'agissant d'une surface de vente de plus de 6 000 m2 (8 700 m2 précisément), une enquête publique sera ouverte. Le débat, jusqu'à présent confiné dans l'enceinte des prétoires, pourra alors rebondir de plus belle.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1523

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous