Le coût fiscal immobilier des commerces de 15% supérieur à celui des bureaux

|

Selon les premières conclusions du Baromètre du coût fiscal 2012 d’Alma CG (leader européen du cost consulting), les commerces connaissent une taxation supérieure de 15% à celle des bureaux. Avec des pointes atteignant les + 50% s’agissant du seul coût foncier.

porte monnaie euros

Le coût annuel des taxes locales continue d’augmenter de 4 % par an. Les valeurs médianes du coût fiscal local annuel pour les commerces sont de 40 €/m2 en région, 64 €/m2 en Ile de France et 83 €/m2 sur Paris. En tête du classement du coût fiscal immobilier, Montreuil, Créteil et Saint-Denis forment le trio de tête en Ile-de-France. Ainsi que des villes du Sud comme Montpellier, Toulon, Toulouse, Perpignan ayant des coûts proches de ceux de la capitale (83 €/m2).
« Si le loyer est bien plus faible à Créteil que sur la rue de Rennes ou le quartier de Saint Germain à Paris, les commerçants de Créteil ont des coûts fiscaux plus élevés que sur ces artères parisiennes prestigieuses », souligne Pascal Martinet, directeur des audits fiscaux d’Alma CG.

Focus sur les parkings

Les parkings des centres commerciaux sont depuis l’année dernière soumis à la taxe d’aménagement entraînant pour les commerces concernés, un coût fiscal supplémentaire. En effet, sont aujourd’hui comptabilisés pour les centres commerciaux, les surfaces situées à l'intérieur d'un bâtiment destinées au stationnement de véhicules, ainsi que les stationnements extérieurs. « Chaque place de parking extérieur coûtera fiscalement de l’ordre de 120 € en Ile-de-France (que ce soit pour étendre les parkings existants ou pour en créer de nouveaux). Ce coût peut atteindre les 250 euros (par an et par place) pour les parkings couverts des commerces parisiens », explique Pascal Martinet.


Enfin, selon le rapport émis suite à l’expérimentation sur la révision des valeurs locatives des locaux professionnels, qui devrait normalement s’appliquer à compter de 2015, les boutiques et magasins pourraient voir leurs cotisations de taxe foncière augmenter de 11 à 31 % !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message