Le Danemark renonce à la taxe sur les graisses

|

Mise en place il y a un an, la mesure est jugée « coûteuse » et a échoué à modifier les habitudes alimentaires des Danois.

0406_beurre001

Rétropédalage danois sur la taxe sur les graisses. Le pays nordique a indiqué ce week end qu'il va renoncer à cette taxe, qu'il a été le premier au monde à mettre en place il y a un peu plus d'un an, déclarant que la mesure était coûteuse et avait échoué à modifier les habitudes alimentaires des Danois. Elle était mise à mal depuis cet été.

Hausse des prix

"La taxe sur les graisses et l'extension de la taxe sur le chocolat -appelée taxe sucre- a été critiquée pour la hausse des prix pour les consommateurs, l'augmentation des coûts administratifs pour les entreprises et la mise en danger d'emplois", a déclaré le ministre de la Fiscalité. "En même temps, on pense que, dans une moindre mesure, cette taxe a contribué à ce que les Danois traversent la frontière pour leurs achats", a-t-il ajouté. "Face à cette situation, le gouvernement et le Parti rouge vert (extrême gauche) se sont mis d'accord pour supprimer la taxe sur les graisses et annuler la taxe sucre prévue", a poursuivi le ministre.

47% de la population en surpoids

Le précédent gouvernement de droite avait introduit cette taxe en octobre 2011 pour lutter contre la consommation de graisses. Elle prévoyait 16 couronnes (2,15 euros) par kilogramme sur les graisses saturées et s'appliquait à tous les produits en contenant, y compris les plats pré-cuits. Selon les responsables sanitaires, 47% de la population est en surpoids et 13% est obèse.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message