Le danger COP21 !

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierEDITORIAL « Ne pas transformer un enjeu sociétal en un petit jeu de communication personnelle. »

YVES PUGET EDITO

Le titre de cet éditorial peut paraître provocant pour certains et même aberrant, voire consternant, pour d’autres. En effet, comment peut-on écrire que la Conférence de Paris sur les changements climatiques, qui se tiendra du 30?novembre au 15?décembre 2015, est une menace ? Comment peut-on penser qu’il est dangereux d’essayer d’accélérer la transition vers des sociétés sobres en carbone, de baisser les émissions de gaz à effet de serre, ou de trouver un équilibre entre les besoins et les capacités de chaque pays ? Autant de raisons qui font que COP21 n’est en rien un danger.

Alors pourquoi ce titre alambiqué ? Parce que, n’en déplaise aux thuriféraires du politiquement correct, cette grand-messe n’est pas sans risque. Au-delà des négociations entre les grands de ce monde qui peuvent toujours ne pas aboutir pour des raisons d’ego, d’orientations économiques ou d’arguments géopolitiques, il ne faut pas surjouer cette affaire et transformer un enjeu sociétal en un petit jeu de communication personnelle. Car les Français ne sont pas dupes, et ils se lassent des discours environnementaux creux ou commerciaux.

Résultat, selon l’étude Ethicity 2015, menée par GreenFlex, un quart des Français se désintéressent de cette problématique ! Avec une radicalisation et une fracture grandissantes de la société puisque, si les concitoyens impliqués sont de plus en plus nombreux, le rang des réfractaires ne cesse, lui aussi, de croître. Les bons comportements et les gestes écoresponsables ne sont pas acquis. La lassitude l’emporte sur le réflexe, et les contraintes économiques passent devant les nouvelles obligations morales. Les Français attendent une réciprocité dans les efforts qu’ils fournissent. À chacun d’agir pour les remotiver. Industriels et distributeurs doivent plus que jamais communiquer sur les initiatives nationales et locales, passer de la communication institutionnelle au marketing de la preuve. À l’inverse, une certaine discrétion est nécessaire, tant il s’agit avant tout d’une conviction citoyenne et non d’un argumentaire de vente.

De leur côté, les politiques ne peuvent manquer le coche. Les petites querelles, comme celle entre la maire de Paris et la ministre de l’Environnement sur la circulation alternée, sont à proscrire. Les projets se doivent d’être ambitieux et clairs, beaucoup plus que les six pastilles de couleur pour identifier les véhicules les plus polluants… Sans oublier d’arrêter de sortir des lois pour le moins dogmatiques, comme les nouvelles obligations sur les places de parking et la végétalisation des toitures. Si le chef de l’État et le gouvernement ne comprennent pas les risques des surenchères verbales et autres grandes envolées lyriques, s’ils veulent passer des lois en force et sans concertation, s’ils en font un enjeu pour 2017 et non pour les décennies à venir, s’ils ne communiquent que sur les contraintes sans mettre en avant les avantages pratiques et quotidiens, ils devront assumer un possible effet boomerang dévastateur, de la part des entreprises et des Français. Dans le cas contraire, s’ils abordent le sujet avec pertinence, pragmatisme et conviction, tout le monde y gagnera. Surtout notre environnement. Et COP21 ne sera pas un risque, mais une formidable opportunité.

1 commentaire

COUTOU

18/06/2015 11h21 - COUTOU

Bonjour, Cet éditorial est tout-à-fait pertinent. Les contraintes environnementales ne doivent pas devenir les instruments de campagnes de communication. Merci pour cet éditorial sans langue de bois. Cordialement.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2371

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA