Le déstockage s'implante dans les zones difficiles

Toléré par la plupart des grandes enseignes alimentaires, le circuit du déstockage poursuit son ascension (LSA n° 1888). La famille Quattrucci, qui s'en est fait une spécialité en région parisienne, dépose ces jours-ci un dossier de demande d'autorisation en CDEC pour l'implantation d'un centre commercial de 4 900 m2 aux Tarterêts, un quartier de Corbeil-Essonnes, en région parisienne, connu pour être l'un des plus sensibles du pays. Une autre surface alimentaire de 3 300 m2 devrait ouvrir, fin 2007, à Persan (95), tandis que deux dossiers sont en cours d'instruction pour des magasins de frais et de sec à Savigny-sur-Orge (91). Au printemps, la société veut aussi ouvrir un site internet de vins à bas prix (Weba). Toutes enseignes confondues (Alphaprim, Hyper Primeurs, O Circus...), la société familiale devrait atteindre un chiffre d'affaires de 236 millions d'euros en 2006. En cinq ans, elle aura pratiquement doublé ses ventes

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1978

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous