Le deuxième Costco français pourrait ouvrir d’ici fin 2021 à Pontault-Combault

|

Le centre E.Leclerc de Pontault-Combault (Seine et Marne) va fermer ses portes en fin d’année et pourrait être remplacé à terme par le deuxième magasin de Costco en France. Mais le dossier est loin d’être bouclé, avec quelques imprévus qui nécessitent d'être réglés.

Le Costco de Villebon sur Yvette, premier de l'enseigne en France.
Le Costco de Villebon sur Yvette, premier de l'enseigne en France.© © Pierre VASSAL/HAYTHAM

Le journal le Parisien rapporte la fermeture programmée de l’hypermarché E.Leclerc du centre commercial Les Quatre Chênes. Ouvert depuis 2012 à Pontault-Combault, en Seine et Marne, il va fermer définitivement ses portes d’ici la fin d’année, et toujours selon le quotidien régional, pourrait être remplacé par un magasin entrepôt Costco. Ce serait alors le deuxième l’enseigne américaine en France, après l’ouverture de celui de Villebon sur Yvette (Essonne) opérée en juin 2017. Contacté par LSA, Gary Swindells, patron de Costco France confirme avoir signé un bail à conditions suspensives pour une arrivée sur Pontault Combault "à un horizon assez lointain", avec, si les conditions se réalisent, une ouverture qui pourrait intervenir "au mieux à la toute fin 2021 voire au printemps 2022". Mais la rocambolesque ouverture du magasin de Villebon sur Yvette, qui a eu lieu avec des années de retard sur l’objectif initial en raison de nombreux recours de la concurrence, a montré qu’il fallait rester prudent avec le calendrier.

Selon le Parisien, Leclerc a dénoncé en début d'année le bail le liant jusqu'au 31 janvier 2021 au propriétaire de la zone (CNP Assurances) pour renégocier (sans succès) le loyer annuel de 3 millions d'euros. La fermeture de l’hypermarché, annoncée aux salariés, aura lieu fin décembre, mais le drive n’est pas concerné et poursuivra son activité. Si le dossier de Costco avance, il présente des particularités. Car l’hypermarché E.Leclerc, qui libérera définitivement les lieux fin janvier 2021, occupe une surface de 8000 m2, inférieure au standard Costco qui avoisine plutot 14 000 m2 dont 12 000 de vente. Costco a l’habitude d’être propriétaire de ses murs, ce qui ne serait pas le cas dans la configuration actuelle. Le distributeur prévoit d'opérer s'il le faut sur 8000 m2, avec une option pour agrandir le site dans une deuxième phase. Si le projet semblait bien ficelé, une incertitude vient compliquer la donne. Car E.Leclerc laisse entendre que "si le repreneur exerçait la même activité que notre magasin, la procédure prévue par la loi assurerait la préservation des emplois de tous les salariés". Costco s'étonne de cette situation, pensant que le volet social avait été prévu par la direction de l'hypermarché. Surtout l'enseigne américaine, qui a prévu d'avoir la main sur son propre recrutement, n'envisage pas d'embaucher avant longtemps compte tenu des longs travaux à mener pour mettre le site dans la bonne configuration. En arrivant en France, Costco a annoncé son ambition d'ouvrir entre 10 et 15 magasins en 10 ans.

 

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter