Le dimanche plébiscité par les Franciliens

|

DossierSONDAGE Trois Franciliens sur quatre veulent voir les magasins de bricolage ouverts le dimanche ! Tel est le résultat d'un sondage lancé par la FMB.

A en croire le sondage commandé par la Fédération des magasins de bricolage, les Franciliens ne sont pas des Français comme les autres. Ils estiment majoritairement que l'ouverture des magasins le dimanche leur faciliterait la vie (57%, contre 35% des Français). « Les consommateurs se trouvent dans une situation ubuesque de pouvoir acheter des meubles le dimanche, mais pas les outils qui leur permettent de les monter. On sait que les magasins ouverts ce jour-là réalisent entre 15 et 20% du chiffre d'affaires de la semaine », explique Frédéric Sambourg, président de la FMB.

Une population pressée

  • 63% des Franciliens ont le sentiment de courir toute la semaine, contre 51% des Français
  • 40% déclarent passer trop de temps dans les transports, contre seulement 17% des Français

Source : FMB

Il est vrai qu'en Ile-de-France le mode de vie est plus rythmé et plus contraignant la semaine et le samedi. Avoir plus de temps pour effectuer leurs achats le dimanche est donc la raison essentielle évoquée par 72% des Franciliens, notamment par les cadres et les professions libérales (82%). « La maîtrise de son temps est un enjeu très important. En Ile-de-France, le samedi reste sous contrainte, sans beaucoup de temps libre », insiste le sociologue Jean Viard.

 

Un travail volontaire et mieux payé

Et malgré les multiples épisodes juridiques, il semble que les consommateurs ne connaissent pas l'inégalité réglementaire. 51% des Franciliens et 58% des Français ignorent la différence de traitement législatif entre les secteurs du meuble et du jardinage autorisés à ouvrir le dimanche, et celui du bricolage privé d'autorisation pérenne.

Une large majorité (74% des Franciliens et 71% des Français) trouvent cette distinction injustifiée. Dès lors, près de trois quarts (74%) des premiers et plus de la moitié (52%) des seconds se déclarent favorables à une ouverture des magasins le dimanche. S'agissant des magasins de bricolage, trois quarts des Franciliens souhaitent leur ouverture. Enfin, 82% des Franciliens et 73% des Français sont pour le travail ce jour-là... à condition qu'il se fasse sur la base du volontariat avec contrepartie financière.

Voilà de quoi renforcer les arguments des enseignes de bricolage, qui tentent désespérément d'obtenir l'autorisation pour leurs magasins d'Ile-de-France. « Le contexte économique difficile nous fait dire qu'il y a urgence à agir et donc à alerter l'opinion publique. Nous constatons une baisse de 11% du chiffre d'affaires pour février », souligne Frédéric Sambourg.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2270

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message