Le divorce très médiatique de la sulfureuse héritière de Walmart

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Paige Laurie Dubbert divorce de son mari et amour de jeunesse, et l’attaque en justice, l’accusant de lui avoir dérobé de l’argent alors qu’ils étaient propriétaires d’un centre commercial. Une saga suivie de près par la presse américaine.

Paige Laurie Dubbert est la fille de Nancy Walton Lawrie et petite-fille de Bud Walton, frère et associé de Sam Walton.
Paige Laurie Dubbert est la fille de Nancy Walton Lawrie et petite-fille de Bud Walton, frère et associé de Sam Walton.

Elle est blonde, elle est jolie, elle a du caractère, mais si son divorce défraye la chronique, c’est aussi à cause de son statut particulier de richissime héritière de Walmart, le plus grand distributeur mondial. Paige Laurie Dubbert est la fille de Nancy Walton Lawrie et petite-fille de Bud Walton, frère et associé de Sam Walton, le fondateur de l’empire de la distribution. Et Paige veut divorcer de son mari depuis 6 ans, le dénommé Patrick Dubbert. Rien que de très banal jusque-là. Sauf que la sulfureuse blonde accompagne cette demande de divorce d’une plainte : Patrick lui aurait dérobé de grosses sommes d’argent, alors qu’ils étaient tous deux co-gérant d’un centre commercial de Malibu, près de Los Angeles.

"Incompétent"

Selon elle, son bientôt "ex" mari se serait non seulement octroyé un très gros salaire mensuel de $70.000 alors qu’il était, selon elle, "incompétent", mais elle lui reproche aussi d’avoir embauché un de ses amis, rémunéré lui aussi $70.000. De plus, Patrick se serait aussi payé $250.000 en tant que chef de projet, en plus de son confortable salaire.

Des assertions relayées sur le site people TMZ et repris par l’ensemble de la presse américaine, qui font tâche dans la famille Walton dont le glorieux aîné, Sam Walton, était réputé tout à la fois pour son train de vie sobre, et sa volonté farouche de ne jamais parler d’argent.

Paige n’en est pas à son premier coup d’éclat. L’héritière avait déjà affolé les tabloïds en 2004, lorsqu’un ancien colocataire de l’Université révélait avoir été payé 20.000 dollars pour faire ses devoirs pendant quatre ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA