Le dollar fort pénalise Procter & Gamble et Kimberly-Clark

|

Les géants américains de l’hygiène-beauté Procter & Gamble et Kimberly-Clark ont chacun déclaré que leurs ventes pâtissent de l’environnement monétaire.

Le dollar fort pénalise les géants américains exportateurs d'hygiène-beauté comme Procter & Gamble et Kimberly-Clark.
Le dollar fort pénalise les géants américains exportateurs d'hygiène-beauté comme Procter & Gamble et Kimberly-Clark. © viperagp - Fotolia

Si le dollar fort fait le bonheur de L’Oréal, il n’en est pas de même pour les géants américains de l’hygiène-beauté comme Procter & Gamble et Kimberly-Clark. "Presque toutes les devises du monde se sont dévaluées par rapport au dollar américain, emmenées par le rouble russe", a déclaré A.G. Lafley, Pdg de Procter & Gamble lors de la présentation des résultats du second trimestre de l’exercice 2014-205.

risque de baisse d'au moins 5% du chiffre d'affaires
Le groupe, qui réalise les deux tiers de son activité à l’export, a affirmé que sur son exercice décalé, les changes défavorables risquent de réduire son chiffre d’affaires de 5% et son bénéfice net de 12%. Ceci représente une perte d’"au moins 1,4 milliard de dollars après impôts", dont 1 milliard imputé à seulement six pays, "la Russie, l'Ukraine, le Venezuela, l'Argentine, le Japon et maintenant la Suisse", a détaillé le directeur financier, Jon Moeller. "C'est plus du double de l'impact envisagé le trimestre passé, et cinq fois l'impact que nous attendions en début d'exercice."

De son côté, Kimberly-Clark (Kleenex, Huggies) estime que les changes défavorables ont réduit son chiffre d’affaires 2014 de 2% et qu’ils devraient peser pour 8 à 9% sur l’ensemble de l’année 2015.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message