Le drive conduit JouéClub au succès

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec une hausse de ses ventes de près de 5% en 2014, le groupement coopératif spécialisé dans le jouet a vu son chiffre d’affaires atteindre le seuil de 600 millions d’euros. Un succès qu’il doit, en partie, au drive.

Le drive de JouéClub est opérationnel dans 106 magasins du groupe, qui espère passer ce nombre à 200 d’ici à Noël.
Le drive de JouéClub est opérationnel dans 106 magasins du groupe, qui espère passer ce nombre à 200 d’ici à Noël.

Commander sa liste au Père Noël par internet et venir chercher, en voiture ou à pied, les jouets tant convoités dans son magasin le plus proche. Lorsque JouéClub a lancé cette solution, en 2011, l’enseigne coopérative parlait de « drive piéton ». Un terme qui perdure encore au sein du groupement. « Nous préférons continuer à parler de drive plutôt que de click & collect [terme dont Darty revendique la paternité, NDLR] », explique Alain Bourgeois-­Muller, PDG de JouéClub.

Sans effet de parc

Cette prudence dans l’usage des mots ne modère cependant pas l’enthousiasme du PDG envers ce dispositif JouéClub. « Déployé dans 106 de nos magasins, notre drive a “ surperformé ” lors du dernier Noël », commente Alain Bourgeois-Muller. Ce dynamisme a contribué à la croissance du groupement, qui a vu son chiffre d’affaires atteindre 600 millions d’euros en 2014, à + 4,6%, quand le marché du jeu et du jouet français a terminé, selon l’institut d’études NPD, à + 2%.

Le tout sans effet de parc, élément “ dynamiseur ” du jouet depuis quelques années. « En 2014, le nombre de nos magasins est resté stable », confirme Alain Bourgeois-­Muller, qui explique également le bon résultat de son réseau par la forte présence médiatique de l’enseigne durant les fêtes de Noël. Une stratégie publicitaire que JouéClub entend reconduire en 2015, en « montant davantage en puissance sur les médias digitaux », précise le PDG. Déjà, selon lui, les magasins du groupement ont fort bien réussi leur pic de Noël, avec une augmentation des ventes de 6% sur la seule saison.

Et ce malgré une période de « flottement » entre le 10 et le 20 décembre. « Contrairement aux années précédentes, les consommateurs ont anticipé une partie de leurs achats de Noël, probablement à cause de certaines campagnes, reprises par les médias, indiquant que les prix risquaient de remonter dès la mi-décembre », explique Alain Bourgeois-Muller. Piqué au vif par cette polémique, JouéClub avait riposté en diffusant un spot radio rappelant que, fin du catalogue de Noël ou non, ses prix ne changeaient pas jusqu’à la fin décembre. Un message entendu…

Avengers et Star Wars pour dynamiser

Pour 2015, le groupement prévoit un millésime dans la même lignée que 2014. Même sans l’effet de mode autour des élastiques Rainbow Loom et de la Coupe du monde de football. « Les nouveautés présentées cette année par les fabricants sont très créatives, et d’autres événements devraient dynamiser les ventes, comme les Avengers et Star Wars, en fin d’année », estime le PDG.

En attendant, l’enseigne sortira le 16 mars son catalogue printemps-été à 4 millions d’exemplaires. Il comportera, en plus, un guide spécial sur les jouets de plein air, secteur porteur du jouet… si une mauvaise météo printanière ne s’en mêle pas. Du côté de son parc, JouéClub compte ouvrir une quinzaine de magasins, plutôt dans un format moyen entre 700 et 800 m² en périphérie. Un format idéal pour le drive. JouéClub ambitionne d’ailleurs de doubler le nombre de magasins proposant cette solution, pour atteindre 200 points de vente pour Noël 2015. 

Nous sommes satisfaits de nos résultats en 2014 et tablons sur un millésime 2015 dans la même lignée. Notre drive a “ surperformé ” sur la fin d’année, et nous comptons doubler leur nombre cette année. 

Alain Bourgeois-Muller, PDG de JouéClub

 

  • 600 M€ Le chiffre d’affaires de JouéClub en 2014 (+ 4,6 %, versus 2013)
  • 347 Le nombre de magasins

Source : JouéClub

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2356

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA