Le drive décolle-t-il ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

2 % ? 5 % ? 8 % du chiffre d’affaires des foires aux vins ? Difficile d’estimer ce que représente le drive pour les enseignes, qui, en 2013, ont testé ce circuit pour une partie ou totalité de leur offre. Casino considère que « c’est un service à rendre aux clients », tandis qu’Intermarché limite son offre aux 45 vins de sa signature Club des Amateurs de Vins et à la promotion « Un carton offert pour un acheté » sur cinq nectars. Carrefour Hypermarchés propose 350 références (200 en 2013) et, dans les Carrefour Market, une cinquantaine peu être précommandée sur le site drive de l’ensei­gne, une semaine avant le début de l’opération. « Nous croyons beaucoup au multicanal », affirme Richard Bosquet, directeur de la catégorie vins du groupe Carrefour. Chez Leclerc, pas d’offre drive. « Nous préférons que les consommateurs viennent en magasins », précise Didier Coustou, l’un des adhérents en charge du vin. Idem chez Système U chez qui, toutefois, l’offre sera consultable sur le site web. La prudence est donc de mise, notamment pour des raisons de stocks et de sécurité de paiement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2331

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA