Marchés

Le drive nuit aux achats d'impulsion

La grille de lecture est simple : quand la confiserie sucrée arrive au 29e rang des meilleures ventes en magasins, la catégorie ne pointe plus qu'à la 76e place quand il s'agit des achats en drive. Le signe, s'il en fallait, que ce format nuit aux produits dits d'impulsion. Le frais, dans une moindre mesure, est également concerné. Mais pas de panique pour autant : d'importants progrès sont à réaliser au niveau des sites internet, avec un meilleur merchandising des produits. Reste à s'atteler, toutefois, à la refonte de la présentation des sites.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message