Le e-commerce du bricolage dominé par les sites généralistes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une étude du Crédoc fait l’état des lieux du bricolage à l’heure du digital. Sur le net, les bricoleurs cherchent des prix bas, du conseil et du choix, et se tournent avant tout vers les sites de vente généralistes.

ecommerce high-tech

Si les grandes surfaces de bricolage sont le lieu d’achat privilégié des outils et matériaux, il n’en est pas de même sur le net. A l’occasion du symposium annuel d’Unibal (fédération des industriels du bricolage), le Credoc s’est penché sur les comportements des bricoleurs internautes. Et ces derniers privilégient les sites de vente généralistes pour faire leurs achats. Amazon, Cdiscount et consorts représentent ainsi 39% du total des ventes de bricolage sur internet, soit 590 millions selon les estimations -assez larges disons le- de l’institut d’études.

 

Les transactions entre particuliers loin d'être négligeables

Les sites des GSB et jardineries suivent, avec 25% du marché, devant les sites de marques elles mêmes (matériaux, brico et jardin) avec 19%. Les sites de vente entre particuliers ferment la marche, mais ils représentent néanmoins 17% des ventes, ‘’et connaissant un développement important’’ souligne Pascale Hébel, directrice du département  consommation du Crédoc. A l’heure de la montée en puissance du commerce collaboratif et de la recherche de bonnes affaires, ce taux n’est pas si surprenant. D’ailleurs, en étudiant l’origine des articles obtenus par les internautes, on constate que 75% « seulement » sont des achats de produits neufs, l’occasion représentant pas moins de 11%, et la location 4%.

 

Première motivation d'achat : le prix

Secteur encore peu présent massivement sur le net, le bricolage se pose de nombreuses questions quand aux attentes des acheteurs… Dois je présenter tout ou partie de mon offre ? Avec ou sans photos ?  En axant sur la technicité ou pas ? Les réponses à ces questions sont simples, puisque l’internaute est comme tout le monde : sa première raison d’acheter sur le net est… le prix, car 41% des sondés ‘’trouvent des prix plus bas sur internet’’. 35% estiment qu’internet offre plus de choix, 32% apprécient de pouvoir se faire livrer à domicile, et 23% y trouvent plus de promotions. Pour 21% des sondés, il est plus confortable d’acheter sur internet plutôt qu’en magasin. Un chiffre qui incitera peut être les GSB a améliorer l’expérience d’achat, et la digitalisation de leur point de vente.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA