Marchés

Le fabricant de chips Sibell vise les 100 M€ d’ici à trois ans

|

Sibell, le spécialiste des chips, a investi 7,5 M€ dans un nouveau bâtiment industriel à Aubagne,dans les Bouches-du-Rhône, pour poursuivre sa diversification dans les snacks.

Le fabricant de chips Sibell se diversifie dans les snacks.
Le fabricant de chips Sibell se diversifie dans les snacks.

Sibell, société familiale spécialisée dans la transformation de pomme de terre, a investi de 7,5 millions d’euros dans un bâtiment industriel de 13 000 m² sur la ZAC de Napollon à Aubagne (13) qui sera dédié à la production de snacks, de chips de crevette, de pop-corn et de crousty pop (snacks poppés à l’air chaud).
"En 2015 nous allons investir 10 millions d’euros supplémentaires, deux millions seront consacrés à la rénovation du bâtiment et 8 millions à l’achat de machines pour nous permettre de grossir dans le snacking qui est en croissance à deux chiffres depuis plusieurs années", indique Charles Benkemoun, le président de Sibell. Le nouveau bâtiment sera situé près de son usine de fabrication de chips qui reste l’activité principale avec une gamme d’aromatisés qui représente 30% de ses ventes.

Satisfaire la demande en snack et contrer la concurrence

En 2014, la société a produit  8.000 tonnes de chips dont 30% à marque Sibell et 70% à marque de distributeur pour une capacité de production en chips de 14.000 tonnes, de 3.000 tonnes en snacks et de 600 tonnes en pop-corn et snacks poppés. L’installation des nouvelles lignes lui permettra d’augmenter ses capacités pour satisfaire la demande en snack, notamment en provenance de la grande distribution. Une diversification nécessaire face à la montée en puissance de la concurrence et pour répondre à Brets, son concurrent breton, qui est venu marcher sur ses terres en inaugurant le 13 novembre 2014 une nouvelle unité de production au Pouzin (07).

Une usine en Espagne

Sibell a investi également fin décembre 2014 dans le rachat de l’usine Celigüeta  à Victoria dans le nord de l’Espagne. Dédiée à la fabrication de chips, snacks et chips cuites au Chaudron, Celigüeta a une capacité de production de 6000 tonnes par an grâce à ses deux lignes de production continues pour les chips et de 1500 tonnes/an pour les snacks. Des développements qui lui permettent de viser 100 millions d’euros de chiffres d’affaires d’ici trois ans dont la moitié dans les snacks. En 2014 la société a réalisé 30 M€ de CA dont 22 M€ en GMS et 8 M€ en hors domicile. Elle représente 15 % du marché de la chips avec la marque de distributeurs.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter