L'appellation : le fitou mise sur sa récente promotion

Dossier Récemment reconnue appellation communale, l’AOC rouge doyenne du Languedoc – depuis 1948 – travaille sa montée en gamme.

Paysage : le vignoble de Fitou s’étend sur 9 communes, entre la Méditerranée et le massif des Corbières, dans le département de l’Aude.
Paysage : le vignoble de Fitou s’étend sur 9 communes, entre la Méditerranée et le massif des Corbières, dans le département de l’Aude.© © WWW.PHOTOCOMMUNICATION.COM

Le consommateur lambda ne se rendra sans doute compte de rien. Mais, cette année, le fitou a obtenu une belle reconnaissance, l’« appellation communale », soit le plus haut niveau dans la hiérarchie des vins du Languedoc. Avec 74 000 hectolitres de récolte en 2018, le fitou devient la première appellation communale en volume, loin devant les quatre autres du Languedoc : faugères (44 324 hl), la-clape (29 561 hl), minervois-la-livinière (12 159 hl) et corbières-boutenac (7 682 hl).

La reconnaissance de ce vin dont les traces remontent à sept cents ans avant Jésus-Christ arrive à point nommé pour accompagner sa montée en gamme. Car, si les ventes sont dans le rouge en raison des faibles récoltes de 2018, le prix moyen d’une bouteille de fitou progresse : il est passé de 4,03 € en moyenne en 2016 à 4,36 € en 2018 (contre 4,17 € pour une AOC languedoc). Exprimant des cépages de carignan, grenache noir et mourvèdre ou syrah, cette AOC, à l’image autrefois rustique, évoque aujourd’hui la fraîcheur, l’élégance et la finesse.

Troisième appellation en rouge du Languedoc en GMS, le fitou progresse de 30 % sur le segment à plus de 7 €, signe de l’abandon progressif des cuvées d’entrée de gamme. L’appellation a une carte à jouer en produit de découverte. Pour cela, le Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL) finance pour moitié une centaine de journées d’action par an dans la distribution. Bien positionné en région parisienne et dans le Sud, le fitou a une marge de progression dans le Nord et l’Ouest. « Le rapport qualité-prix exceptionnel entraîne une forte fidélisation. Il y a trente ans, les clients fonçaient sur les bordeaux. Aujourd’hui, il y a de l’espace pour tous », affirme Marc Guinebault, directeur commercial des Maîtres Vignerons de Cascastel (10 000 hl produits sur 300 ha). Cascastel fournit Auchan pour sa marque distributeur et compte sur le marché breton, avec 50 magasins en direct (E. Leclerc, Hyper U, Super U). Les Grands Chais de France, forts d’une production de 30 000 hl sur 1 200 ha, poussent en avant le Mont Tauch, un vin d’altitude. Des inserts sur les prospectus chez E. Leclerc, cet été, ont mis en lumière ce fitou Réserve de Saint-Estève.

Sélection parcellaire

Dans un environnement préservé, le fitou joue la carte nature. Cascastel pratique l’agriculture raisonnée depuis vingt-cinq ans, sous le label Reve. Le HVE représente 60 % de la surface. Les cinq vignerons en agriculture bio remplacent les insecticides par des phéromones attaquant les vers de la grappe. La coopérative mène aussi un programme de préservation du lézard ocellé, qui se nourrit des larves des vers. Yannick Déroulède, des Grands Chais de France, explique que l’entreprise met en œuvre une sélection parcellaire pour l’offre bio, encore peu présente, mais prisée par les caves des magasins : « Le Domaine de Courtal sera bio à partir du millésime 2019. » 

Réserve Saint-Estève
Le service marketing des Grands Chais de France a travaillé sur le packaging du Mont Tauch. Ce vin, plusieurs fois médaillé, sera mis en avant dans la grande distribution dès septembre.
« F », de Cascastel
F comme force, finesse et fierté. Un vin commercialisé depuis 1948 (13 à 14 €).

Les chiffres 

  • 74 000 hl : la production en 2018
  • 2 300 hectares
  • 44 producteurs

En GMS

  • 17,26 M € (- 7,5 %)
  • 3,96 M de cols
  • 4,36 € : le prix moyen du col

Source : CIVL, d’après Iri, CAM à P13 2018, HM + SM

Marianne Quilès

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2572

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message