Le fondateur d'Ikea fait son mea culpa sur la Russie

|

Ingvar Kamprad a reconnu dans un communiqué que son groupe en Russie avait "dévié de sa ligne de conduite", après une enquête révélant des pots-de-vin en février. Selon ce communiqué, les vérifications menées ont laissé apparaître de nombreux défauts dans la gestion des magasins en Russie, notamment le recours à des intervenants tiers "utilisant des méthodes de corruption".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations