Le FURET du nord et CARREFOUR s'ancrent dans le livre numérique

|

Occuper le terrain pour être prêt le jour J. Les ventes de livres numériques - 3% du marché du livre aujourd'hui - devraient se situer entre 7% et 15% en 2015, selon les estimations. « Noël est une période propice pour voir un frémissement des ventes, indique Pierre Coursières, président du Furet du Nord. Avec plus de force, cette année. » Si, bien que, dans les magasins de l'enseigne, on s'y prépare. « La différence ne se fera ni par l'offre ni par le prix, identique, mais sur la légitimité de la marque à se positionner sur ces marchés », explique-t-il. Le Furet du Nord vient de quitter Bookeen pour écouler des Pocket Book, misant sur les liseuses et les tablettes : un catalogue de 118 000 références en ligne et, en magasins, des relais en PLV pour rappeler l'existence de la plate-forme de téléchargement maison (photo).

Chez Carrefour, l'arme s'appelle Nolim. Une offensive consistant en un espace dédié au numérique en magasins, deux liseuses, conçues par Bookeen, et une plate-forme de téléchargement avec 100 000 livres au catalogue. On regrettera que Carrefour n'avance pas sous son nom, alors que la légitimité du groupe est bien réelle en la matière (11 millions de livres vendus chaque année). Pas sûr que cela suffise pour refaire son retard sur La Fnac (Kobo) ou Amazon (Kindle).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2295

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous