Le futur centre parisien Beaugrenelle aurait déjà cinq candidats au rachat !

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La «pépite » du XVe arrondissement de Paris intéresserait non seulement un fonds chinois et un autre allemand, mais aussi la foncières française Altaréa, la britannique Hammerson et l'américaine Rockspring. Le promoteur Apsys, l’un des membres de la SCI Beaugrenelle (avec Gecina, Foncière Euris/Rallye et Paris Orléans) qui développe le centre ouvrant le 23 octobre se refuse à tout commentaire

Beaugrenelle

Selon une information non sourcée du Figaro, le fonds souverain chinois Safe est candidat au rachat du centre commercial Beaugrenelle, situé au coeur de Paris, qui rouvrira le 23 octobre. Safe - State Administration of Foreign Exchange - est adossé à la banque centrale de Chine. Et devrait soumettre une offre aux propriétaires du centre : la foncière Gecina (75%), en partenariat avec Apsys, la foncière Euris/Rallye (groupe Casino) et la holding Paris Orléans du groupe Rothschild. Ce fonds n'a jamais investi en Europe.

Lire LSA du jeudi 10 octobre

Et quatre autres candidats seraient aussi en lice, selon le Figaro. A savoir trois foncières propriétaires-exploitants de centres commerciaux : le français Altarea, l'anglais Hammerson et l'américain Rockspring. En plus du fonds allemand Union. Selon l’enquête du Figaro «celui qui finalisera cette acquisition devra débourser au moins 700 millions d'euros ». Sur le potentiel du centre Beaugrenelle – et sa comparaison avec Aéroville, ouvrant la semaine prochaine dans l’aire aéroportuaire de Roissy-Charles-de-Gaulle - lire LSA d’aujourd’hui (numéro 2291 du 10 octobre).
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA