Le gaspillage alimentaire examiné dans la loi de transition énergétique

|

LÉGISLATION - LOIS L'Assemblée nationale va examiner à partir de mardi 19 mai 2015 le projet de loi sur la transition énergétique défendu par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal. Le sujet du gaspillage alimentaire s'y invite, avec l'interdiction pour les grandes surfaces de jeter la nourriture consommable. 

le gaspillage alimentaire devant les députés
le gaspillage alimentaire devant les députés © © VASSAL Pierre

Décidément, la distribution reste constamment dans le viseur des parlementaires, que ce soit dans la loi Macron, ou les lois Royal en cours d'examen devant le parlement. Le sujet du gaspillage alimentaire s'invite ainsi dans la loi sur la transition énergétique et les députés pourraient adopter une série d'amendements découlant du rapport remis par l'ancien ministre de l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, sur le gaspillage alimentaire, que des élus de tous bords ont l'intention d'adopter. 

Coût d'organisation 

Ainsi, les grandes surfaces auraient l'interdiction de jeter de la nourriture consommable ou d'en détruire. Elles seraient obligées de signer des protocoles afin de faciliter les dons alimentaires, avec des associations de solidarité. L'ensemble des dispositions auraient évidemment un coût élevé pour les magasins, notamment d'organisation. La plupart des grandes surfaces donnent déjà leurs invendus alimentaires encore consommables, le don pouvant faire l'objet d'une déduction d'impôt. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter