Le grand mercato des acteurs des liquides

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La catégorie des liquides, alcoolisés et non alcoolisés, est marquée, cet automne, par de multiples nominations. Avec une singularité : beaucoup changent de poste sans pour autant quitter l'univers des boissons, qui reste très attractif.

Guillaume Cocude
Guillaume Cocude

Le secteur des liquides a, cet automne, un point commun avec le football : une sorte de mercato - sans indemnité de transfert ! - s'est engagée. Depuis début septembre, pas une semaine ne s'est écoulée sans son lot de nominations, de transferts, de départs et d'arrivées. Pourquoi dans les liquides plus que dans les lessives ou le fromage ? Difficile à dire. Cependant une chose est sûre : qu'il s'agisse des bières ou des softs, du vin ou des spiritueux, il n'est pas difficile de recruter tant l'univers attire. « Travailler une marque de spiritueux ou de soft, c'est le rêve », assure une responsable de marque de soft. Et, la pression publique sur les boissons sucrées, de plus en plus forte, ou la loi Evin pour l'univers des alcools n'y changent rien.

« Cette loi oblige à développer son imagination », déclarait récemment à LSA, Maxime Pilliard, chef de marques chez Lixir, le distributeur des spiritueux de Rémy Cointreau, de l'écossais William Grant's et de marques partenaires. Ainsi, quand ce chef de marque s'est intéressé à la liqueur néerlandaise Pisang Ambon, il ne pouvait s'appuyer sur les actions menées à l'international : elles ne rentraient pas dans le cadre de la loi Evin. À l'arrivée, la bouteille en édition limitée de Pisang Ambon, son box et le partenariat avec le duo de comiques Éric et Ramzy relèvent de la création pure. Bien plus excitant que de décliner pour la dixième fois un yaourt à la fraise. Les équipes françaises de Heineken sont aussi toujours félicitées par le groupe qui, depuis Amsterdam, suit de près sa filiale hexagonale. Une branche qui, malgré une baisse continue de la consommation de bière et un contexte législatif handicapant, continue de progresser.

Travailler une marque de spiritueux ou de soft, c’est le rêve.

une responsable de marque de soft

De l'Afrique à Mexico, via la France

D'ailleurs, l'un des poulains de ce brasseur, le Belge Marc Busain, n'est resté qu'une petite année à la tête de Heineken France. S'ennuyait-il dans cette filiale trop douillette, lui qui avait, auparavant, sillonné l'Afrique pour le brasseur néerlandais ? Toujours est-il qu'il a refait ses valises fin novembre pour les poser à Mexico : il va désormais diriger Cuauhtémoc Moctezuma, la plus grosse filiale du groupe. Marc Busain est remplacé par un Français, Pascal Sabrié, chez Heineken depuis 1993 et, en dernier lieu, directeur commercial de la région Europe de l'Ouest.

Autre transfert important à l'international : Vincent Prolongeau, déjà embarqué pour Chicago (États-Unis). C'est depuis la capitale de l'Illinois qu'il occupera le poste de senior vice-président pour les jus de fruits et légumes au niveau mondial. Sa patronne, Indra Nooyi, avait repéré ce « Frenchie » de 45 ans pour ses qualités de manager, mais aussi de développeur de marques (Tropicana, Benenuts, Lay's, etc.) dans un axe nutritionnel. Avant de traverser l'Atlantique, Vincent Prolongeau a confié les clés de PepsiCo France, qu'il dirigeait depuis 2006, à Armando Amselem. Cet Espagnol de 50 ans connaît bien les charmes de l'Hexagone pour avoir été le directeur financier de cette filiale de PepsiCo entre 2001 et 2006.

Bons vins et matières premières

À n'en pas douter, cet amateur de bons vins est francophile. Cela lui fait un point commun avec Andy Kay. Né à Liverpool, parfaitement bilingue, celui-ci habite Paris depuis 2007 : il arrivait alors chez Innocent comme directeur financier pour la France. Il a insisté pour rester dans cette capitale quand il devint directeur financier de toute l'entreprise, pourtant basée en Grande-Bretagne. C'est donc sans avoir à déménager qu'il a remplacé Philippe Cantet à la tête d'Innocent France, quand celui-ci a choisi de partir pour créer une plate-forme de promotion et couponing sur smartphone, Shopmium.

Si Innocent devient adhérent d'Unijus, Andy Kay rencontrera les deux nouveaux dirigeants de cette fédération des jus de fruits : Emmanuel Vasseneix, PDG de La Laiterie de Saint-Denis de l'Hôtel et important fabricant de jus de fruits sous MDD, succède à Vincent Prolongeau. Car, l'ex-dirigeant de PepsiCo France était aussi président d'Unijus. Et, Thomas Gauthier, 36 ans, succède à Jacques Antoine, désormais à la retraite, en tant que secrétaire général.

Eckes-Granini adhère déjà à Unijus. Cette entreprise, leader des jus avec 14% du marché, a aussi changé de patron en France. C'est Emmanuel Manichon, auparavant directeur marketing de Nestlé Waters France (Vittel, Perrier, San Pellegrino, etc.), qui prend le relais de Jean-Marc Thévenin, parti au printemps. À cet ingénieur agro de 43 ans de développer les marques Joker, Réa et Granini dans un contexte difficile : le jus d'oranges est une matière première de plus en plus chère. Il laisse son fauteuil à Muriel Koch, un transfert du babyfood de Nestlé.

Les eaux internationales

Nestlé, justement, comme Danone sont de grandes entreprises où l'on peut naviguer d'un univers à l'autre, d'une fonction nationale à une autre, plus internationale. Ainsi, Nathalie Puech-Alquier passe des eaux aux produits laitiers et de la France au monde : cette directrice de la business unit eaux gazeuses de Danone Eaux France a récemment été promue directrice qualité Dairy monde du groupe. Frédéric Guinchard, l'actuel directeur marketing des eaux plates, reprend ses fonctions marketing. Il s'occupera donc de toutes les eaux de cette division (Evian, Contrex, Volvic, Badoit, Salvetat, etc.). Philippe Gallois, directeur d'Evian Volvic Sources, reprend quant à lui les autres responsabilités, notamment industrielles, de Nathalie Puech-Alquier.

Pas de mission industrielle pour Guillaume Cocude, le nouveau patron de Lixir. En effet, cette société est la coentreprise nouée entre Rémy Cointreau et le groupe écossais William Grant's pour distribuer et développer une vingtaine de marques de spiritueux et de champagnes. Cela fait bientôt vingt-quatre ans que ce diplômé de HEC met ses connaissances au service de marques de liquides.

En effet, après quelques années chez Procter et Gamble, il est arrivé chez PepsiCo, alors un petit poucet des boissons en France. C'était en 1988. Quatre ans plus tard, il rejoint Rémy Cointreau et ses marques : le cognac Rémy Martin, la liqueur Passoã, les champagnes Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck (revendus en 2010 au groupe EPI, mais toujours distribués par Lixir), etc. Des marques riches d'histoire dont Guillaume Cocude ne se lasse pas.

Jus de fruits : Emmanuel Manichon passe de nestlé Waters à eckes-Granini

Après dix-neuf ans chez Nestlé Waters où il assura des fonctions commerciales, industrielles et marketing, Emmanuel Manichon, 43 ans, est arrivé début octobre pour diriger la filiale française d’Eckes-Granini, leader des jus de fruits, avec 14% du marché et trois marques : Joker, Granini et Réa.

Spiritueux Guillaume Cocude aux manettes de lixir, sixième acteur français des spiritueux

Ce diplômé de HEC voyage depuis vingt ans dans le monde entier pour promouvoir les spiritueux de Rémy Cointrau. Il vient d’être nommé à la tête de Lixir, la coentreprise nouée entre Rémy Cointreau et William Grant’s, le spécialiste des whiskys écossais, pour le développement de leurs marques en France.

Eaux Frédéric Guinchard devient directeur marketing de toutes les eaux de Danone eaux France

Avant, la filiale eaux de Danone séparait au niveau marketing ses eaux plates et ses eaux gazeuses. Frédéric Guinchard, déjà directeur marketing des eaux plates (Evian, Volvic, etc.) reprend les fonctions marketing de Nathalie Puech-Alquier pour les eaux gazeuses (Badoit, La Salvetat). Celle-ci, ex-directrice de la business unit eaux gazeuses, est nommée directrice qualité des produits laitiers au niveau mondial.

Soft drinks Armando Amselem prend les commandes de PepsiCo France.

Cet Espagnol de 50 ans connaît bien la France pour avoir été le directeur financier de PepsiCo France de 2001 à 2006. Il remplace Vincent Prolongeau promu senior vice-président pour les fruits et légumes au niveau mondial.

Bières Pascal sabrié succède au belge Marc busain à la tête de Heineken France

Directeur commercial Europe de l’Ouest depuis juillet 2010, Pascal Sabrié, 50 ans et depuis 1993 chez Heineken, remplace Marc Busain. Ce dernier ne sera resté qu’un an à la tête de la filiale française du brasseur néerlandais.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 3HSB2011

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA