Le grand rendez-vous de l'innovation

|

Les occasions de se réjouir sont trop rares pour ne pas en profiter. Comme tous les ans, LSA décerne ses Trophées de l'innovation. Le palmarès 2013 démontre que les professionnels de la consommation n'ont pas baissé les bras. Qu'ils ne sont pas résignés face à la crise. Chez les industriels comme les distributeurs, l'innovation semble plus que jamais au coeur des préoccupations. Certes, cette année n'est pas franchement « rupturiste » et les innovations ne sont pas aussi nombreuses que lors des années dites « Galland ».

Mais cette édition 2013 résume parfaitement les réflexions du moment et on y décèle des tendances fortes. Avec, bien évidement, des technologies qui changent la donne dans le non-alimentaire (Samsung) et l'alimentaire (Darégal), le développement durable qui s'installe (Skip), le snacking qui s'impose (Auchan), le fait-maison qui dure (Nestlé), le design qui se peaufine (Master Lock), les bonnes idées qui sont toujours là (Lesieur), la santé qui s'affirme (Sud'n'Sol), le bio qui progresse (Good Goût), la praticité qui s'affiche (Bosch) et, enfin, le travail de segmentation qui se poursuit (Skøll). Les industriels créent aussi de nouvelles habitudes de consommation (Lustucru). Sans oublier le goût qui fait un retour en force (La Laitière) et le « made in France » qui s'assume pleinement (51 Rosé). Et que dire de ces tentatives de travailler autrement l'innovation (Auchan avec Quirky).

Le palmarès 2013 des Trophées LSA de l'innovation résume parfaitement les tendances d'aujourd'hui.

Surtout, l'innovation ne se résume pas aux seuls lancements de produits ou concepts de magasins (Arcimbo). Elle se cache dans tous les rouages de l'entreprise, aussi bien dans la supply chain que dans l'e-commerce (Darty), le cross canal (PMU), le marketing (Coca-Cola), le merchandising (Bacardi) ou la communication (Milka). Il s'agit véritablement d'une culture d'entreprise. Tout doit être fait et mis en place pour favoriser les idées, accepter la remise en cause. Des dirigeants chez Castorama, Intermarché, la Camif, Orangina ou Kindy parviennent à entraîner avec eux leurs équipes. Ils ont aussi compris que les bonnes idées ne viennent pas toujours de la direction générale. Elles mûrissent aussi sur le terrain. Ensuite, il convient de ne pas les étouffer. Il faut savoir écouter d'abord et investir ensuite.

Autrefois, on disait qu'il faut « donner la chance aux produits ». L'expression n'a pas pris une ride et les Trophées LSA de l'innovation n'ont pas un autre objectif. Il s'agit de mettre en valeur des équipes qui, cette année, ont su bousculer les codes. Et de les féliciter.

ypuget@infopro-digital.com

 

Suivez les Grands Prix des Trophées 2015 de l’innovation

Tenez-vous informé des résultats des Trophées 2012 de l’innovation

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2301

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message