Le groupe Adeo progresse de 8,2% en 2012 et devient leader européen

RÉSULTAT Le géant français du bricolage, qui détient Leroy Merlin et Weldom notamment, sort la tête haute d'une année délicate pour le secteur. Ses ventes, qui frolent les 15 milliards d'euros, sont en hausse de 3,4% à surface comparable. De quoi détroner Kingfisher (Castorama, Brico Depot et B&Q) en Europe.

adeo

Lors de la visite officielle de Terradeo, nouveau campus d’Adeo qui rassemble les 600 collaborateurs du siège à Ronchin (banlieue sud de Lille), Damien Deleplanque, le DG du champion de l’équipement de la maison détenu par l’Association familiale Mulliez, a annoncé une croissance de 8,2% du chiffre d’affaires du groupe en 2012, à 14,9 Mds€ à surface non comparable (+3,4% pro-forma) et un cash-flow de 910 M€ en progression aussi, mais non communiquée.

Pour la première fois, Adeo détrône donc Kingfisher (13,1 Mrds d’euros en 2012, + 1,3 %) de la place de leader européen du bricolage. Une belle performance compte tenu de la conjoncture économique dégradée dans nombre de pays où ses enseignes sont présentes. L’Italie, la Russie et le Brésil sont les pays porteurs de croissance pour Adeo, même si, en France, marché pourtant mature, l’enseigne amirale Leroy Merlin parvient à afficher une hausse de ses ventes de 4,3% à 5,49 Mds€.

François Lecocq, à Ronchin

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations