Le groupe autrichien Do&Co présente son projet de reprise pour Hédiard

|

Le groupe autrichien Do&Co, désigné par le Tribunal de Commerce pour reprendre la société d'épicerie fine Hédiard, a présenté ce jeudi son projet de reprise à la presse.il prévoit d’injecter 32 millions d’euros. Le nouveau propriétaire veut développer un nouveau concept inspiré d'Eataly, concept original de supermarchés et de restauration qui a vu le jour en Italie a Turin en 2007.

Do&Co aux commandes d'Hédiard
Do&Co aux commandes d'Hédiard

Après le délibéré prononcé hier par le Tribunal de Commerce en faveur  de l’offre de continuation déposée par l’actuel actionnaire Sergei Pougatchev et son allié le groupe autrichien côté Do&Co, celui-ci a présenté son projet de reprise pour Hédiard, fleuron de l’épicerie fine en France.
Do&Co l’a emporté au détriment du Suisse Lundefly. Au total il prévoit d’injecter 32 millions d’euros dont 6 millions pour éponger les pertes de l’année dernière et 5 millions pour les pertes en cours, 17 millions pour rembourser les créanciers et 6 millions d’investissement dans la boutique de la place de la Madeleine. En gardant 100 salariés sur les 134 de la maison créée en 1854.

«Nous venons pour relancer et développer la marque, a déclaré Haig Asenbauer, le Directeur Général de Do&Co lors d’une conférence de presse ce jeudi à Paris. Nous voulons renouer avec le savoir-faire et la tradition de cette grande maison. Mais cela ne va pas suffire. Nous réfléchissons à un mix entre épicerie fine, café et restaurant ». Avec comme source d’inspiration Eataly, concept original de supermarchés et de restauration qui a vu le jour en Italie a Turin en 2007. L'Autrichien, qui n'exclut pas un développement de la marque en franchise, souhaite également mettre à la tête de la maison Hédiard une personnalité française qui incarnera la marque.

Pour le groupe Do&Co, fondé et présidé par Doguedan Attila, la reprise d'Hédiard est aussi une clé d'entrée sur le marché français où il était absent. Présent dans l’hôtellerie, l’événementiel, l’aérien à travers des marque comme Demel ou Fortnum & Mason, Do&Co a réalisé 636 M€ de CA en 2013/2014. Il sera le seul actionnaire à 100% après le retrait programmé de l’ancien propriétaire russe Sergei Pougatchev qui avait racheté Hédiard en perte et investi plus de 100 millions d’euros pour remettre l’épicerie à flot et dont le procès s’ouvre actuellement à Moscou pour une affaire distincte de faillite frauduleuse.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter