Le groupe Bel fragilisé par la crise

|

Sur son exercice 2008, le groupe fromager français, fabricant de la célèbre Vache qui rit a divisé par deux son bénéfice net, celui-ci tombant à 49,2 millions d’euros. Le groupe qui a pourtant vu son chiffre d’affaires progresser de 12,8% à 2,2 milliards d’euros justifie ces difficultés par la hausse importante du coût des matières premières. Si le groupe ne se risque pas à des prévisions pour 2009, il a cependant annoncé une réduction de ses investissements, de ses frais généraux et un développement des promotions.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message