Le groupe de puériculture Orchestra-Prémaman veut réduire son capital d'environ 20%

|

Constitué après le rachat par Orchestra-Kazibao du groupe belge Prémaman en juin dernier, le groupe Orchestra-Prémaman, a l'intention de réduire son capital de près de 20%, selon un avis publié jeudi par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Orchestra

L'AMF a indiqué que le groupe avait déposé un projet d'offre publique de rachat d'actions (OPRA) portant sur l'acquisition de 391.002 de ses propres actions au maximum, soit 10% du capital de la société, au prix unitaire de 12 euros. L'objectif est de « les annuler et de réduire le capital à concurrence de la valeur nominale des actions annulées » a précisé l'AMF.

D'ici un an

En vertu d'une résolution adoptée par les actionnaires réunis en assemblée générale mixte le 14 janvier, cette réduction du capital devra intervenir "dans un délai de douze mois". L'avis de l'AMF a indiqué que le groupe familial Mestre, actionnaire à hauteur de 46,68% du capital et des droits de vote s'est engagé à ne pas apporter ses titres.

Mestre prendrait les commandes

Le concert Gotlib, qui détient 29,57% du capital et des droits de vote a en revanche fait part de son intention d'apporter 10% de sa participation. A l'issue des opérations, si elles devaient se dérouler conformément aux prévisions et engagements respectifs, la participation du groupe familial Mestre représenterait 58,04% du capital et celle du concert Gotlib 33,08%.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter