Le groupe Galeries Lafayette rachète Mauboussin

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La marque de bijoux accessibles Mauboussin rejoint l’escarcelle des Galeries Lafayette dont le pôle horlogerie bijouterie approche désormais les 300 millions d’euros de chiffre d’affaires avec des marques complémentaires : Louis Pion, Royal Quartz et désormais Mauboussin qui reste piloté par son patron à l’origine d’une transformation spectaculaire.  

Boutique Mauboussin rue de la Paix, à Paris
Boutique Mauboussin rue de la Paix, à Paris© DR

Renfort de taille pour le pôle horlogerie bijouterie du groupe Galeries Lafayette, déjà composé de Louis Pion (100 boutiques, 40 corners), Guérin Joaillerie (36 points de vente) et Royal Quartz Paris – rebaptisé récemment Galeries Lafayette Royal Quartz Paris à la faveur d’un repositionnement de l’enseigne et de sa quinzaine de boutiques. La marque de grands magasins vient en effet d’annoncer avoir signé un accord en vue de prendre une participation majoritaire dans la Maison de Joaillerie Mauboussin, aux côtés de son actuel Président-Directeur général Alain Némarq, soutenu dans cette opération par Mirabaud Asset Management, un fonds qui appuie des entreprises du patrimoine.

L’équipe dirigeante reste aux commandes

L’affaire s’est faite très vite, explique-t-on dans l’entourage des Galeries Lafayette. En mars dernier, le propriétaire de Mauboussin, l’homme d’affaires suisse Dominique Frémont qui détenait près de 85% de l’entreprise a annoncé son souhait de vendre sa participation. Alain Némarq, le PDG, à l’origine de la transformation de l’entreprise depuis son arrivée à sa tête en 2002 et qui détenait le reste du capital est parti à la recherche d’un partenaire pour reprendre l’entreprise avec lui. Il a finalement préféré s’associer avec un industriel plutôt qu’à un fonds comme envisagé à un moment. Les deux alliés ne donnent cependant aucun détail sur le montage financier, la valorisation de l’entreprise et le montant investi par le groupe Galeries Lafayette qui se contente d’indiquer qu’il aura « une participation majoritaire » dans l’entreprise une fois l’accord des autorités de la concurrence obtenu.

Un pôle leader en France dans l’horlogerie et la bijouterie

Déjà leader de la distribution horlogère en France, un marché encore très dispersé, cette acquisition devrait aussi renforcer le poids du groupe Galeries Lafayette dans la bijouterie face à des acteurs comme Marc Orian, Histoire d’Or, Cleor ou Synalia. Un pôle que l’enseigne de grands magasins a bâti par acquisitions successives et qui représenterait un peu plus de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires aujourd’hui, sans Mauboussin qui revendique 80 millions d’euros de CA pour 75 boutiques. Louis Pion avec ses marques accessibles (produits à moins de 1000 euros) et Royal Quartz (beaucoup plus luxe avec des tickets moyens de 6000 à 7000 euros) ont été toutes deux rachetées en 2007. Et Guérin Joaillerie a été absorbé en 2012.

Démocratiser le bijou

On ne sait pas encore quelle place prendra Mauboussin dans cet ensemble, mais la marque qui s’est considérablement transformée sous la houlette de son dirigeant, Alain Némarq, passant du luxe à la joaillerie accessible et premium en moins de 20 ans, un cas d’école riche d’enseignements pour le groupe de grands magasins. C’est aussi une griffe historique car Maison de Haute Joaillerie depuis 1827. Outre son réseau de distribution intégré de 75 boutiques en France et d’une vingtaine à l’étranger, elle revendique plus de 200 clients multimarques dans le monde. Depuis 15 ans, "La Maison Mauboussin essaye de s’adresser au plus grand nombre, parce qu’elle définit sa vocation comme étant celle de répondre par ses créations aux désirs de rêve des femmes et des hommes du monde d’aujourd’hui, et qu’elle considère que, riche ou pauvre, jeune ou moins jeune, homme ou femme, tout le monde a le droit de rêver", indique le communiqué. Un virage profitable puisque l’entreprise annonce plus de 10 millions d’euros d’EBITDA sur les quelques 80 millions d’euros de chiffre d’affaires revendiqués, le tout avec 200 salariés directs. Pour mémoire, le Groupe Galeries Lafayette réalise lui 4,5 milliards d’euros de CA autour de ses marques emblématiques : Galeries Lafayette, BHV MARAIS, La Redoute, RQZ-Royal Quartz Paris, Louis Pion, Guérin Joaillerie, InstantLuxe.com et BazarChic.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA