Le groupe indien Cello Pens veut dénoncer l'accord conclu avec Bic

|

Le groupe indien Cello Pens, dont Bic a acquis 40% de l’activité « instruments d’écriture » en janvier 2009, a proposé de mettre fin à cette opération selon des conditions à définir d’un commun accord. Cependant, le groupe Bic confirme sa volonté de faire appliquer l’accord qui prévoyait pour le groupe français d’acquérir 40% de l’activité contre 124 millions d’euros. Une participation pouvant être relevée à 55% en 2013. Pour rappel, Cello Pens détient 37% du marché indien en instrument d’écriture.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter