Le Haut Conseil de la Santé Publique recommande le code nutritionnel à 5 couleurs

Le code nutritionnel à cinq couleurs (vert, jaune, orange, rose, rouge), basé sur un modèle britannique et prôné par le professeur Serge Hercberg dans son rapport, est considéré comme le plus pertinent pour le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP).

Partager
Le Haut Conseil de la Santé Publique recommande le code nutritionnel à 5 couleurs
Le HCSP recommande le code à 5 couleurs pour l'étiquetage nutritionnel

Dans le cadre du projet de loi santé de Marisol Touraine, dont un volet concerne la lutte contre l’obésité, des réflexions sont menées depuis plusieurs mois pour la mise en place d’une information simplifiée sur la qualité nutritionnelle des denrées alimentaires. L’idée est d’aider les consommateurs à choisir les denrées les plus adaptées à leur santé. Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a ainsi décidé de recommander le code à cinq couleurs (vert, jaune, orange, rose et rouge), basé sur le modèle britannique et prôné par le professeur Serge Hercberg dans son rapport. Ce nouvel étiquetage, complémentaire et facultatif, dont la version finale n’a pas encore été arrêtée, rencontre des résistances dans le milieu industriel et de la grande distribution.

Un code complémentaire

L’adoption du code à 5 classes complète les autres indications (calories, lipides, glucides…), écrites en petit que de nombreux consommateurs ont du mal à interpréter. Par ailleurs, selon certains experts favorables au code couleur, ce système permettra aux industriels de modifier plus facilement la composition de leurs aliments afin d’améliorer la qualité nutritionnelle de leur produit.

L’Ania toujours opposée

En revanche, l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) continue de maintenir son opposition sur un dispositif d’étiquetage nutritionnel simpliste reposant sur un code couleur et une approche médicalisée de l’alimentation. Elle réaffirme son attachement à la prise en compte de la taille de la portion, des occasions et des fréquences de consommations, des associations d’aliments pour l’élaboration d’un système d’information nutritionnelle pertinent. « Le débat actuel sur l’information nutritionnelle est très important. Nous devons éviter l’écueil de le réduire à 5 couleurs. Des expérimentations en conditions réelles sont indispensables pour construire un dispositif adapté et efficace », confie Jean-Philippe Girard, président de l’ANIA.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

MICHAEL PAGE

Business Analyste H/F

MICHAEL PAGE - 24/09/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

INDIANA CAFE

INDIANA CAFE

Depuis plus de 30 ans Indiana café est la « brasserie américaine » !

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS