Le high-tech sauvé par la mobilité

|

Après deux années dans le rouge, les marchés du high-tech redeviennent enfin positifs. L'insitut GfK, qui donnait sa conférence de presse annuelle sur le bilan de l'année précédente, a annoncé que les ventes sur l'ensemble des marchés (électronique grand public, photo, informatique, télécom) avaient progressé de 0,9% en 2010 à 17,7 milliards contre 17,6 milliards en 2009. Un très léger retour à la croissance essentiellement dû toutefois aux marchés de l'informatique et de la téléphonie. Et plus particulièrement à quelques produits phares de ces deux segments. Ainsi les ventes de produits télécom ont bondi de 5,6% en 2010 à 5,1 milliards d'euros grâce aux smartphones dont les ventes ont plus que doublé en 2010 avec 7,7 millions d'unités écoulées. En 2011, GfK prévoit que les ventes de terminaux intelligents devraient atteindre 11,8 millions d'unités soit près de la moitié du marché global du mobile. Même satisfecit dans l'informatique avec des ventes de tablettes solides pour leur première année d'exploitation. Il s'en serait vendu en France 435 000 unités (hors réseau de vente des constructeurs, GfK ne comptabilise pas les ventes réalisées par les Apple Stores notamment) représentant 220 millions d'euros de chiffre d'affaires. "Mais elles n'ont pas canibalisé les autres segments de l'informatiques comme les netbooks", a rappelé Olivier Malandra, le directeur de l'électronique grand public chez GfK. Grâce aux iPad et autres Galaxy Tab, le marché de l'informatique a progressé de 3,7% en France à 3,8 milliards d'euros. Les couacs sont en revanche à chercher du côté des marchés de l'électronique grand public et de la photo. Ce dernier a reculé de 4,7% à un peu plus d'un milliard d'euros. La croissance des reflex ne tire plus assez la chute des compacts (-6% en 2010). Dans l'EGP, la problématique de baisse des prix nuit toujours à la croissance du chiffre d'affaires du segment en baisse de 1,8% en 2010 malgé des ventes en volume en hausse. L'exemple de la télé est flagrant. Les Français ont acheté 8,5 millions d'écrans plats l'année dernière (record absolu) et pourtant le chiffre d'affaires du secteur s'est rétracté de 1% à 4,25 milliards d'euros. Au global l'appétit des consommateurs pour les nouvelles technologie est intact mais ils ne veulent plus y mettre de prix élevé. "Les Français ont acheté plus de 100 millions de produits technologiques en 2010, soit une croissance de 6% par rapport à 2009, un record", s'est réjoui Olivier Malandra.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message