Marchés

Le "Horsegate" s'étend encore en Europe quand la polémique enfle en France

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierLÉGISLATION - LOIS Les péripéties s’enchaînent dans l’affaire de la viande cheval. Alors que le président de Spanghero accusait ce matin encore, Benoît Hamon, de « mettre en danger » 300 personnes en lui retirant son  agrémentation sanitaire, une source mystérieuse vient remettre de l’eau au moulin des accusateurs.

Lasagne Norvege

Pour se défendre, Barthélémy Aguerre, le directeur de l’entreprise chaurienne - basée à Castelnaudary-, affirme qu’il ne pouvait pas savoir que c’était du cheval. Etant donné qu’il ne connaissait pas la nomenclature douanière.

« Pour nous, le code à 8 chiffres identifiant les palettes incriminées,[…] ne correspond pas à un code douanier, mais à un code article. Nous l'avons pris pour un code article et rien d'autre ! », a-t-il assuré.

Mais « Spanghero ne peut pas prétendre ne pas connaître la nomenclature douanière puisqu'il l'utilise sur ses factures », a rétorqué vendredi une source proche du dossier. Notamment celle qu’il adresse à Tavola, l’usine de Comigel qui a préparé les plats surgelés.

Un code connu des professionnels

Le code de nomenclature douanière commence par 0201 ou 0202 lorsqu’il s’agit de bœuf, et 0205 lorsqu’il s’agit de cheval. Et la source ajoute que « Tous les professionnels [le] savent bien ».

Difficile de savoir qui dit vrai dans ce micmac carnivore. Avec le nombre d’intermédiaires présents au sein de la chaîne d’approvisionnement, chacun défend ses intérêts.

Après la Suisse, puis les Pays-Bas, c'est au tour de l'Autriche de retrouver de la viande de cheval non-déclarée dans des tortelloni de l'industriel Gusto GmbH. La Norvège lui a emboité le pas, selon le groupe norvégien de grande distribution NorgesGruppen.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA