Le jardin fait grise mine

|

L'année 2016 n'a pas été un bon cru pour les ventes de produits liés au jardin. Selon la dernière livraison de chiffres de la Fédération nationale des métiers de la jardinerie, celles-ci reculent de 1,2%. Explications.

Si les plantes d'intérieur se vendent bien, ce n'est pas le cas des végétaux d'extérieur.
Si les plantes d'intérieur se vendent bien, ce n'est pas le cas des végétaux d'extérieur.© Jardiland

La rédaction vous conseille

    En 2016, les Français ont investi sur leur intérieur. En témoignent les bons chiffres du secteur de l'ameublement, puis, maintenant, ceux des plantes d'intérieur. D'après les chiffres des professionnels (la Fédération nationale des métiers de la jardinerie) en effet, les ventes de plantes vertes et fleuries ont augmenté de 5% l'an dernier. Bouquets et compositions de fleurs coupées suivent la même tendance (+4,4%). De manière générale, l'univers maison des jardineries affiche une progression de 3% en valeur. 

    Le jardin extérieur à la peine

    A contrario, les ventes de produits liés au jardin accusent le coup, avec un sévère recul de 1,2%. La faute à la météo, selon les pros, un "printemps pourri" qui aurait freiné les ardeurs des jardiniers en herbe ou pas. Les plus touchées, les jardineries, qui souffrent plus que les autres circuits. La plus grande saisonnalité des achats explique aussi ce coup de frein. "La période estivale a gagné 2% dans le chiffre d'affaires annuel, représentant 20% du total des ventes, tandis que la saison habituelle est passée de 50 à 47% des ventes", selon la FNMJ.

    Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

    Toutes les actus de la consommation et de la distribution

    je m’inscris à la newsletter

    X

    Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

    Ne plus voir ce message