Le jeans : marché de l’habillement le plus dynamique d’Europe [Infographie]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le marché de l’importation des jeans en Europe connait depuis 10 ans une croissance importante. Evaillance a réalisé en juillet 2015 pour messe frankfurt une étude sur ce marché dynamique de l’habillement. 

Avec 531 millions de pantalons vendus en 2014, le jeans est le marché de l'habillement le plus dynamique d'Europe.
Avec 531 millions de pantalons vendus en 2014, le jeans est le marché de l'habillement le plus dynamique d'Europe. © Chekunov Aleksandr - Fotolia

Des importations d’une valeur de 4,077 milliards d’euros en 2014, en hausse de 8,2% par rapport à 2013. Le jeans est le basique incontournable du marché de l’habillement européen comme le dévoile Eveillance, dans une étude publiée en juillet 2015 pour messe frankfurt. Pas moins de 531 millions de pantalons ont été vendus en Europe en 2014, un record pour une population de 503 millions de personnes dont 425 millions ont un âge supérieur à 14 ans. Plus fort encore, malgré une consommation vestimentaire qui stagne voire baisse en Europe depuis 2007, le jeans a vu la valeur de ses importations gagner 120,7% en 10 ans. Le nombre de pièces importées a lui doublé entre 2004 et 2014. Cette croissance des importations est favorisée par une hausse raisonnable des prix : +10,9% en 10 ans. Le prix moyen d’un jeans était de 6,92 euros en 2004 contre 7,68 euros en 2014.

L’Allemagne : marché le plus important d’Europe

Avec 114 millions de pièces importées, ce qui représente 979 millions d’euros, le marché allemand est le plus important en Europe. L’Allemagne est l’un des marchés les plus attractifs, elle représente 24% du marché européen. En deuxième position, l’Espagne avec 88 millions de pièces importées pour une valeur de 621 millions d’euros est le marché sur lequel il faut miser à l’avenir : malgré un taux de chômage important le pays se redresse, et, est attractif pour les fournisseurs de proximité comme le Maroc, ou bas de gamme comme les pays asiatiques. Les Pays-Bas arrivent en 4e position avec 69 millions de pièces importées pour 17 millions d’habitants, soit 4 jeans par personnes. En réalité ces imposants chiffres sont dus au transit qui s’effectue via le port de Rotterdam. Les pièces sont comptabilisées comme des importations néerlandaises alors qu’elles s’en vont vers d’autres pays de l’Union Européenne. La France est 5e, elle représente 10% du marché européen, soit 393 millions d’euros pour 55 millions de pièces importées.

Bangladesh et Turquie : les fournisseurs les plus importants

Quatre pays représentent plus de 82% des jeans importés en Europe : le Bangladesh, la Turquie, la Chine et le Pakistan. La tendance générale est à la régression des importations en provenance des pays méditerranéens contre une augmentation de celles en provenance des pays asiatiques. La Méditerranée qui représentait 41,8% des importations européennes en 2008 tombe à 35,5% en 2014. La Turquie perd presque deux points passant de 23,2% des pièces importées en 2008 à 21,4% en 2014. Dans le même temps, parmi les fournisseurs asiatiques, le Bangladesh a gagné plus de 10 points entre 2008 et 2014, tandis que la Chine régresse de 11 points sur la même période. En revanche, le prix moyen du jeans importé est le plus cher en Tunisie et en Turquie, respectivement 17,06 euros et 13,55 euros. Le Bangladesh affiche le prix moyen le plus bas : 5,47 euros. 

Le marché européen du jeans en images

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA