Le jeu vidéo parti pour battre de nouveaux records

|

Alors que le livre, la vidéo et la musique souffrent, le jeu vidéo, après quelques années de baisse, devrait enregistrer en 2014 une hausse de 14% de son chiffre d’affaires.

Consoles huitième génération

Cette fois c’est sûr, les consoles sont bien de retour. Après un très positif bilan d’étape sur les premières semaines de ventes des consoles de nouvelle génération (la PS4, la Wii U, la Xbox One et les portables 3DS et PS Vita), cette fois c’est confirmé le jeu vidéo a bien retrouvé le chemin de la croissance. En marge du salon Idef qui se tient du 24 au juin 26 juin à Cannes, le Syndicat des Editeurs de Logiciel de Loisir (le SELL) a présenté une photographie très flatteuse du marché. Sur les cinq premiers mois de l’année, la croissance de l’ensemble de la filière (ventes de consoles, de jeux et d’accessoires) s’est établie à 7% avec un chiffre d’affaires de 770 millions d’euros. « C’est de loin le marché des produits culturels qui connait la plus forte croissance », se félicite David Neichel, le président du SELL.

Un retour dans le vert donc après plusieurs années de baisse et ce grâce aux ventes de la huitième génération de consoles. Le chiffre d'affaires généré par les machines a en effet progressé de 56% depuis le début de l’année (207 millions d’euros) alors que les ventes de « soft » sont toujours en léger recul de 4% (465 millions d’euros) tout comme celles d’accessoires (-6% à 98 millions d’euros). Mais pas de quoi s’affoler pour ces deux derniers segments en baisse. « C’est le cycle logique, assure David Neichel. Il faut que le parc de consoles s’étoffe avant que les ventes de jeux prennent le relai. » A date, le parc de consoles de huitième génération est de 4,1 millions de machines (dont 1 million déjà pour les toutes récentes consoles de salon que sont la Wii U, la PS4 et la Xbox One).

Et les projections du panéliste GfK laissent entrevoir une fin d’année tout aussi radieuse avec un chiffre d’affaires sur l'ensemble du secteur qui devrait s’établir à 2,9 milliards d’euros (en hausse de 7%).


Toute l’industrie réunie à Cannes pousse donc un « ouf » de soulagement. Alors qu’on annonce depuis quelques années que l’avenir n’est peut-être plus aux consoles mais plutôt aux jeux sur smartphone et tablette, les joueurs ont démontré que leur appétit pour le jeu vidéo « premium » (les jeux sur consoles sont beaucoup plus chers que ceux sur mobile) était intact. Le démarrage de cette nouvelle génération de machine est même meilleur que celui de la génération précédente (Wii, PS3, Xbox 360, DS…) qui avait amené le jeu vidéo à des hauteurs stratosphériques (près de 3,4 milliards de chiffre d’affaires en 2009…). Si cette nouvelle génération continue sur sa lancée, il y a fort à parier que le secteur devrait battre ce record d’ici deux ans. Et le jeu vidéo peut-être rattraper le marché du livre qui reste encore le plus gros marché des produits culturels en France. Sans doute plus pour longtemps…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message