Le jouet affiche une santé florissante

|

Insensible à la crise, le marché du jouet a enregistré une croissance de 7,6% sur les huit premiers mois de l'année d'après la Fédération française des industries du jouet et de la puériculture.

Cette année encore, le Père Noël ne devrait pas connaître la crise au vu de la tendance enregistrée sur les ventes en permanent. De fait, selon la Fédération française des industries du jouet et de la puériculture (FJP), le marché a connu une hausse en valeur de 7,6% entre janvier et août 2011.  Pour rappel, les ventes avaient déjà progressé de 4,3% sur la même période en 2010.
Cette résistance étonnante s'explique non seulement par les nombreux lancements de nouveaux produits sur ce marché, mais également par une tendance sociétale de fond : en période de crise, le jouet est perçu comme un "anticorps" à la morosité et est défendu par les enfants comme par les parents. Selon NPD, les jouets représentent 62% des cadeaux demandés par les enfants sur leur liste de Noël, avec même une pointe à 82% chez les 3-5 ans. Et, le budget consacré aux dépenses en cadeaux pour chaque enfant, qui s'était élevé à 240€ l'an dernier, devrait rester sur le même niveau cette année.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres