Marchés

Le jouet français prépare déjà sa hotte de Noël

|

 L’Association des créateurs et fabricants de jouets français (ACFJF) a rassemblé ses adhérents pour mettre au point sa future campagne de Noël. Au menu : une nouvelle opération de mise en avant des quelque quarante entreprises adhérentes dans les magasins spécialistes pour les prochaines vacances de Toussaint.

L'Association des créateurs-fabricants de jouets français renouvellera en octobre 2016 son opération de mise en avant en magasin et d'affichettes en rayon (ici, dans la magasin La Grande Récré de Boulogne-Billancourt)
L'Association des créateurs-fabricants de jouets français renouvellera en octobre 2016 son opération de mise en avant en magasin et d'affichettes en rayon (ici, dans la magasin La Grande Récré de Boulogne-Billancourt)© Laetitia Duarte / LSA

Retenez bien cette date : le 17 octobre 2016, l’Association des créateurs et fabricants de jouet français (ACFJF) rééditera son opération promotionnelle de lancement de la saison de Noël. Comme l’an dernier, les magasins spécialistes se pareront pour l’occasion de corners et de stop-rayons pour mettre en avant les produits des quelque quarante créateurs et fabricants de jouets français. Le tout assorti d’un jeu-concours à destination des consommateurs.

1,5 point de parts de marché gagné l’an dernier

L’opération, réalisée également lors de la Toussaint 2015, vise à mettre en avant les créations et les savoir-faire hexagonaux en matière de jeux et de jouets. "L’an dernier, la part de marché des fabricants et créateurs français de jouets s’établissait à environ 7% des ventes. L’opération réalisée en 2015 nous a permis de gagner 1,5 point de parts de marché", précise Serge Jacquemier, président de l’ACFJF et patron de Vulli.

Contrairement à 2015 où l’association avait également réalisé une opération de promotion des produits français en juin, ses membres ont décidé de centrer cette année leurs efforts sur la période de la Toussaint, qui marque traditionnellement le démarrage de la saison de Noël dans les magasins. "Nous avons préféré réaliser moins d’opérations cette année, mais les faire mieux", explique Serge Jacquemier.

Faire connaître le savoir-faire français en France et à l’étranger

Au-delà de la mise en avant en magasins, l’ACFJF travaille à faire connaître les atouts des créateurs et fabricants français dans l’Hexagone mais aussi à l’étranger. "Notre but est d’accentuer l’intérêt des consommateurs pour le made in France, de plus en plus préoccupés par le chômage, les difficultés économiques et la recherche de transparence", expose Serge Jacquemier. L’association vise aussi à sensibiliser les distributeurs, notamment ceux proposant des jouets sous leurs marques propres : "souvent ces produits sont fabriqués loin. Or, entre le surenchérissement des coûts de production en Asie et les délais de transport, la fabrication française devient plus compétitive. Nous demandons donc aux distributeurs de ne pas hésiter à nous mettre en concurrence", rappelle le président de l’ACFJF.

Dernier levier, faire connaître les atouts français à l’export. Pour cela, l’association prévoit de développer pour ses adhérents des pavillons français. "Nous disposerons d’un espace de 200m² dédié au made in France sur le prochain salon de Nuremberg et réfléchissons à dupliquer ce dispositif sur d’autres salons, comme celui de Shanghai", dévoile Serge Jacquemier. De quoi montrer le savoir-faire tricolore dans le monde entier !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message