Marchés

Le lavage gagne du temps

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Sur un marché morose, les fabricants continuent à investir en innovations. Bousculant la nouvelle étiquette énergétique dans une obsolescence non programmée mais prédite, ils travaillent de nouveaux avantages pour le consommateur. Après le silence, voici le temps du gain... de temps.

«A+++ - 70%. » Ça ne vous dit rien ? C'est pourtant le niveau de prouesse énergétique auquel sont arrivés les fabricants de lave-linge. « Nous avons tellement investi les économies d'énergie que nous sommes arrivés trop vite au niveau maximum, A3+ », explique Thierry Léonard, vice-président du Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager (Gifam) et directeur général de Fagor France.

Dommage pour une étiquette énergétique née il y a un an à peine et déjà obsolète... « Il est important de continuer à innover sur cet axe

  • - 1,3% en volume - 4% en valeur L'évolution des ventes de lave-linge, CAD à fin août 2013
  • - 7,5% en volume - 7,1% en valeur L'évolution des ventes de sèche-linge
  • - 1,3% en volume - 2,9% en valeur L'évolution des ventes de lave-vaisselle

Source : GfK ; origine : fabricants

pour se différencier des offres d'entrée de gamme, mais sa complexité le rend difficile à vendre. Nous préférons donc développer d'autres critères, comme le silence ou le confort d'utilisation », tranche Cédric Bellat, chef de produits lavage chez Whirlpool. Et ce ne sont pas les nouveautés qui manquent ! Car malgré la morosité du marché (- 6,3% en valeur des ventes à la distribution, hors MDD, selon le Gifam à fin août), les fabricants continuent à investir : recyclage de l'eau chez Fagor Brandt, niveau sonore chez BSH, grande capacité chez Samsung et LG, qui lancent des machines permettant de laver , respectivement, 15 et 17 kg de linge... Même Beko s'y met avec une nouvelle lavante-séchante pouvant laver 9 kg et sécher 6 kg de linge. « Nous lançons aussi un lave-linge A3+ - 50%, ainsi qu'un sèche-linge A3+ - 10% », précise Valérie Rousseau, directrice de la communication de Beko France.

Vite, vite, vite !

Mais un axe transversal se déploie : le gain de temps. Electrolux met ainsi en avant la fonction vapeur de ses machines qui permet de diviser par deux le temps de repassage, voire de s'en passer complètement ! « Nous généralisons cette technologie sur nos sèche-linge avec un programme permettant de rafraîchir le linge sans devoir le laver », détaille Léa Ving, chef de produits lavage chez Electrolux.

Chez Whirlpool, on propose un séchage parfait de la vaisselle avec une nouvelle technologie, PowerDry. LG travaille également au gain de temps avec une technologie hybride pour ses sèche-linge, mixant condensateur classique et pompe à chaleur. « Le condensateur est plus énergivore, mais offre un séchage plus rapide. Si l'utilisateur est pressé, notre système hybride lui permet de réduire le temps de 30% », explique Raphaël Visseyrias, directeur de la division Home Appliance de LG France. Toujours hybride, mais mixant cette fois séchage à l'air et à l'eau, la marque lance une lavante-séchante de grande capacité (12 kg de lavage et 8 kg de séchage) jouant également sur cet item. À quand des modèles « A3+ - 50% de temps » ?

Electrolux défroisse

Très axé sur la vapeur, le groupe suédois renforce cet item avec un argument clé : grâce à la fonction vapeur de ses machines, le temps de repassage est divisé de moitié. Pour certains types de textile, il n’est même plus besoin de sortir le fer !

Whirlpool remise le torchon

Avec son lave-vaisselle PowerDry, la marque américaine garantit un séchage parfait de la vaisselle, même en plastique : l’humidité est aspirée à la fin du cycle tandis qu’un ventilateur diffuse de l’air sec. Magique !

LG mixe condensateur et pompe à chaleur

Un vêtement à laver – et à sécher – en urgence ? Sur ses sèche-linge, LG donne le choix aux consommateurs grâce à son système hybride mixant pompe à chaleur et condensateur classique, plus énergivore, mais également plus rapide.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA