Le long chemin de croix de l'Australien Coles Myer

Le couperet est tombé. Sans surprise. A l'annonce du deuxième communiqué en moins de six mois prévoyant un bénéfice pour l'année en cours moins élevé que prévu, les investisseurs de la bourse de Sydney ont vendu par paquets leurs actions Coles Myer. Le cours du titre du distributeur australien a chuté de 14,5 %, à 3,12 dollars US, lundi 25 juin, soit sa plus belle dégringolade depuis dix ans. En une seule séance, la valorisation du groupe a baissé de 621 millions de dollars.

Cette très mauvaise performance est principalement due aux piètres résultats des enseignes spécialisées dans la vente de produits non alimentaires. Grace Bros, Target et Kmart ont enregistré, lors des sept semaines se terminant le 17 juin, une baisse de leurs revenus de 5,7 %, comparé à une timide augmentation de 2,7 % lors du premier trimestre 2001. Il faut remonter plusieurs années en arrière pour trouver la dernière diminution du chiffre d'affaires de ces chaînes.

Face à ce très net ralentissement, Dennis Eck, directeur général de Coles Myer, aujourd'hui sur le départ, a annoncé que les bénéfices opérationnels du groupe pour l'année en cours devraient approcher quelque 176 millions de dollars. On est loin des 207 millions de dollars annoncés le 8 février dernier, lors du précédent profit warning. Celui-ci représentait déjà une baisse sensible par rapport aux promesses de Dennis Eck à la fin de l'année 2000. Ce dernier tablait sur 251 millions de dollars.

Les investisseurs de la Bourse de Sydney, en vendant leurs actions cette semaine à des prix bradés, ont montré qu'ils ne faisaient plus confiance à la direction de Coles Myer. « Nous allons attendre d'avoir des chiffres tangibles avant de revenir », expliquait dans les colonnes du Sydney Morning Herald, Marcus Fanning, le directeur des actions australiennes chez le gestionnaire de fonds, BT Funds Management. De nombreux investisseurs estiment n'avoir aucune intention de racheter des actions Coles Myer avant 2002, au plus tôt.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0058

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations