Le marché de la maison intelligente enfin prêt à décoller

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Entre les ventes impressionnantes d’Amazon Echo et un consommateur à l’affut, le marché de la maison connectée est fin prêt. Stéphanie Algré, directrice France de Context, a détaillé les résultats d’une étude sur la smart home, le 25 avril 2017 pendant l’évènement Distree#Connect. De belles opportunités à saisir pour les distributeurs. 

Avec un marché à 6 milliards d'euros en 2019, la smart home devrait attirer les distributeurs.
Avec un marché à 6 milliards d'euros en 2019, la smart home devrait attirer les distributeurs. © REDPIXEL - Fotolia

Avec 30 millions de "smart home" à l’horizon 2019 sur un marché estimé à 6 milliards d’euros, le temps est venu pour la maison intelligente. Stéphanie Agré, directrice France de Context, a présenté les résultats d’une étude Context Confidential de 2016, lors du salon DISTREE#Connect qui s’est tenu les 24 et 25 avril au Carrousel du Louvre à Paris. D’après les chiffres donnés par Stéphanie Agré, 19,8% des personnes interrogés possèdent un compteur intelligent, 16,4 une télévision intelligente, 15,0 une sono intelligente et 14,8 des ampoules connectés. Plus du tiers des personnes interrogées pendant cette étude ont expliqué avoir l’intention d’acheter un objet connecté pour la maison sur l’année 2017. Un chiffre en progression de 13 points par rapport à 2017. Ils envisagent d’acquérir principalement des télévisions connectées, des ampoules intelligentes et des thermostats connectés.

Pour Stéphanie Algré, c’est le signe que le marché de la maison intelligente est prêt à décoller : "Nous sommes juste aux prémices de cette révolution, mais grâce à des produits qui possèdent un contrôle vocal abouti, les consommateurs s’y intéressent," explique la directrice France de Context. Amazon Echo, l’enceinte connectée qui embarque l’intelligence artificielle Alexa, s’est vendu à 9 millions d’unités pour les Fêtes de fin d’année 2016. "Derrière les ampoules connectées étaient en rupture de stock au Royaume-Uni," souligne Stéphanie Algré. Amazon Echo est attendu en France et au Japon fin septembre.

Des opportunités pour les distributeurs

Les consommateurs soulignent des freins à ces objets connectés de la maison. Ils trouvent principalement que l’offre est trop compliquée et attendent de la simplicité. "L’interopérabilité sera un élément essentiel pour la croissance de la catégorie," précise Stéphanie Algré. La holding Dixons Carphone, qui possède Best Buy Europe, a annoncé en décembre 2016 s’être associé à SSE, un distributeur d’énergie, pour se positionner sur l’installation des équipements connectés. "Les distributeurs qui sauront offrir du service et aller au-delà de la fourniture du produit seront les grands gagnants de demain," souligne la directrice France de Context.

Le potentiel du marché est considérable quand 76% des consommateurs sont prêts à payer mensuellement pour des services supplémentaires. Amazon a déjà annoncé des consultations "smart home" gratuites qui se matérialisent par un audit de la maison et la préconisation d’installation de certains produits. Au Royaume-Uni, Maplin, distributeur spécialisé en électronique, lui emboite le pas.

*Etude Context Confidential 2016

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA