Marchés

Le marché de la musique recule de 5 % au 1er trimestre 2012

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le marché de la musique enregistrée a accusé un nouveau repli de 5% au premier trimestre 2012, indique le Syndicat national de l'édition phonographique (Snep). Le marché pèse au total, sur cette période, 115,7 millions d'euros. Les ventes physiques (CD et DVD) continuent de s'effondrer, avec une chute de 13%, à 83,1 millions d'euros. A l’inverse, les revenus issus du numérique (téléchargement ou streaming) affichent une forte progression de 24%, à 32,6 millions d'euros. Les ventes numériques représentent désormais 28,2% du marché global de la musique enregistrée. A l’intérieur de ce dernier segment, le téléchargement représente 53% du marché contre 51 au premier trimestre 2011, le streaming et les abonnements 39% (contre 35%) et les sonneries de téléphone, un marché en fin de vie, 8% (contre 14%). « La mort du téléchargement qu'on nous avait annoncée (au profit de la consommation en streaming et par abonnement), n'est pas du tout là. Donc Hadopi reste toujours d'actualité pour nous », souligne ainsi le président du Snep, Denis Ladegaillerie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA