Le marché de Rungis inaugure son terminal ferroviaire

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
© DR

Le Marché international de Rungis (Min) vient de terminer la rénovation de son terminal ferroviaire, décidée en juin 2006. Les travaux ont notamment porté la capacité d'arrivage par le fer à 400 000 tonnes de fruits et légumes, au lieu de 200 000 jusqu'à présent. Soit, au total, 25 % des arrivages globaux du Min en fruits et légumes. Deux trains complets (24 wagons frigorifiques) de la SNCF arriveront six jours sur sept de Perpignan. Ce qui devrait éviter chaque année à 10 000 poids lourds d'emprunter l'axe routier Perpignan-Paris (900 km).

Quant au temps de transbordement, il a été ramené à trente minutes par train, contre deux heures auparavant, grâce aux deux grands quais de 370 m2, refaits à neuf, où 32 poids lourds peuvent charger directement la marchandise. En tout, 19 M € ont été investis par quatre acteurs - la région Ile-de-France, le conseil général du Val-de-Marne, la SNCF, la Semmaris - dans cette plate-forme de transbordement. « Nous sommes le seul marché de gros en Europe à bénéficier d'une infrastructure de cette envergure », se réjouit-on à la Semmaris, qui gère le Min. À terme, la ligne Perpignan-Paris, électrifiée, permettra de recevoir les trains de marchandises à grande vitesse, sur le concept d'autoroute ferroviaire de marchandises.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2138

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA