Le marché du bricolage devrait terminer l’année en stagnation

bricolage
bricolage© DR

Pénalisé par un printemps et un début d’été pluvieux, le marché du bricolage est à fin septembre sur une progression de +0,6 à 0,7 % depuis janvier. Mais la filière souffre au moins autant du climat économique. « Le consommateur est dans un sentiment de perte de pouvoir d’achat, un sentiment pas toujours rationnel, a regretté Frédéric Sambourg, président de la Fédération des magasins de bricolage, le 27 septembre, à l’occasion des Rencontres LSA bricolage-jardinage, à Paris. On souffre d’une perte de « vouloir » d’achat. » Au total, il a estimé que le marché devrait se maintenir sur cette tendance à la fin de l’année. Frédéric Sambourg a également fait part de ses inquiétudes concernant la concurrence nouvelle des pureplayers. « Amazon vient de lancer 10 000 références de bricolage sur son site », a-t-il averti. Quelle solution face à ces menaces ? D’une part, l’innovation, des produits ou en point de vente, mais aussi l’ouverture du dimanche. « Si on veut ouvrir le dimanche, c’est qu’il y a des clients !, a poursuivi le président de la FMB. Sur un magasin, cela représente environ 15 % du chiffre de la semaine. Et derrière cela, il y a des emplois. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter