Le marché du jouet a de bonnes cartes en main pour 2016

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dopées par l'Euro 2016, les ventes de jeux et de jouets ont progressé de 3% entre janvier et fin juillet 2016 selon NPD. De quoi laisser augurer une bonne saison de Noël pour les acteurs du secteur, même si la croissance française est moins forte que celles des pays européens voisins.

Les cartes Panini s'emparent de la tête des ventes de jouets en France sur les sept premiers mois de l'année 2016 tandis que les cartes Pokemon enregistrent un nouvel essor.
Les cartes Panini s'emparent de la tête des ventes de jouets en France sur les sept premiers mois de l'année 2016 tandis que les cartes Pokemon enregistrent un nouvel essor.© Panini / The Pokémon Company

Dans le jouet, l'adage veut que l'évolution des ventes sur le permanent annonce la tendance pour la saison de Noël. Au vu des résultats publiés par le panéliste NPD, les acteurs du secteur peuvent donc être rassurés : entre janvier et fin juillet 2016, le chiffre d'affaires du jeu et du jouet en France a progressé de 3%. Un chiffre des plus encourageants même s'il se situe en-deçà des scores enregistrés dans les principaux marchés européens, puisque les cinq plus gros pays européens enregistrent ensemble une augmentation de leurs ventes de 6%.

Jouer les bonnes cartes

"Le marché héxagonal du jouet tient bon, malgré le climat social et les événements de ces derniers mois. Six catégories affichent une belle croissance. Parmi celles-ci, la construction, les activités artistiques, les jeux de société et puzzles, et la peluche tirent notamment leur épingle du jeu. Les bons résultats des premiers trimestres laissent entrevoir une fin d'année tout aussi positive", analyse Frédérique Tutt, expert monde du marché du jouet pour NPD. Si le jeu de construction est toujours porteur, les activités artistiques sont particulièrement bien orientées. 

L'Euro 2016 a tiré les ventes

Actualité sportive oblige, Panini arrive en tête des ventes avec son multipack dédié à l'Euro 2016. La compétition a, selon NPD, contribué à hauteur de 40% de la croissance des sept premiers mois 2016. Et la licence se place en 3ème position, "en progression de 73% en comparaison avec le chiffre d'affaires dégagé lors de la Coupe du Monde de 2014, des ventes certainement boostées par le fait que la compétition se déroulait dans l'Hexagone et que les Bleus soient allés jusqu'en finale", souligne NPD.

Mais les licences entertainment n'ont pas démérité, en particulier Star Wars (Disney), toujours première licence sur le marché. "Les ventes de produits dérivés de films représentent 12,8% du marché en cumul à date, en progression de 11% par rapport à 2015", détaille NPD. L'actualité cinématographique du second semestre, avec en point d'orgue la sortie en décembre du nouvel opus dérivé de la saga Star Wars, Rogue One : A Star Wars Story, devrait continuer à animer le marché jusqu'à la fin de l'année. "Il faudra aussi compter avec la folie du moment autour du jeu Pokemon Go ! qui a propulsé la gamme en 5ème position des meilleures ventes de marques et licences sur la dernière semaine de juillet avec une progression de 44% par rapport à la même période en 2015", ajoute NPD. Un Noël animé en perspective !

Top 10 des meilleures ventes de jeux et de jouets en France entre janvier et fin juillet 2016

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA