Le marché du meuble encaisse une troisième année consécutive de recul en 2014

Les ventes de meubles en France ont de nouveau reculé en 2014 pour atteindre désormais 9,12 milliards d’euros. En termes de parts de marché, Ikea chute légèrement et voit ses concurrents But et Conforama réduire l’écart, grâce à l’extension de leurs réseaux.

Pour la troisième année consécutive, les ventes d'ameublement reculent. Une situation qui a entraîné la chute du groupe Mobilier Européen il y a peu.
Pour la troisième année consécutive, les ventes d'ameublement reculent. Une situation qui a entraîné la chute du groupe Mobilier Européen il y a peu.

Et de trois. Après -3% en 2012, -2,9% en 2013, le marché français de l’ameublement accuse un nouveau recul en 2014, cette fois de -1,5% selon les chiffres de la filière dévoilés ce jeudi 12 février 2015. Cette nouvelle contraction est synonyme d’un marché désormais établi à 9,12 milliards d’euros, soit un niveau inférieur à celui de 1990.

Les mises en chantiers faméliques et la mauvaise tenue du marché immobilier continuent de plomber les ventes de meubles. Toutes les catégories de produits sont dans le rouge, seule la literie faisant exception. Et côté distributeurs, ces difficultés récurrentes se sont traduites par la chute du groupe Mobilier Européen (Fly, Atlas, Crozatier), 4ème acteur du secteur, qui a jeté l’éponge en fin d’année dernière.

Evolution du marché du meuble

A surface constante, l’Institut de promotion et d’études de l’ameublement ‘’estime le recul du marché à au moins 3% sur l’exercice écoulé et si on prend en compte les effets TVA et éco-contribution le marché aurait reculé de plus de 4% à surface constante. (…). La concentration du marché devrait encore se renforcer dans les mois à venir sur un secteur qui reste plus que jamais dominé par la grande distribution’’.

Parts de marché de l'ameublement par circuit (en valeur)

Le circuit de la grande distribution est dominé par Ikea, Conforama et But, trois enseignes qui représentent quasiment la moitié des ventes de meubles en France. Leader du secteur, l’entreprise suédoise a vu sa part de marché légèrement diminuer (de 17,9 à 17,75%) en raison d’un important changement de sa gamme de cuisines en 2014, un domaine qui compte beaucoup dans l’activité d’Ikea. Ce faisant, ses poursuivants Conforama et But, qui ont tous deux étendu leur réseau en 2014 via des ouvertures et des rachats de petits magasins, réduisent légèrement l’écart avec le numéro un.

Meuble : parts de marché par produits

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter