Marchés

Le melon de Guadeloupe obtient l’Indication géographique protégée (IGP)

|

Le règlement européen vient d’être publié au journal officiel, le melon de Guadeloupe bénéficie désormais de son Indication géographique protégée (IGP).

Sa zone de production (10 communes en Guadeloupe et Marie Galante) fournit des melons de type « charentais jaune ». A l’intérieur cette zone, les parcelles de production des melons sont sélectionnées rigoureusement. Les melons sont ensuite récoltés manuellement à maturité puis conduits dans des stations fruitières pour être sélectionnés avant leur conditionnement.

500 hectares cultivés sont concernés par l’IGP (soit 8 000 tonnes produites en 2011)

L’indication géographique protégée est un signe européen qui existe depuis 1992 et qui désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation selon des conditions bien déterminées. Pour les producteurs, l’IGP garantit une protection de la dénomination « melon de Guadeloupe » sur tout le territoire de l’Union Européenne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter