Le ménage, une valeur refuge

|

Si le balai espagnol représente toujours près de un quart du chiffre d'affaires de la brosserie, il est désormais talonné par le balai à plat, un segment en pleine croissance qui porte le marché et marque un transfert d'utilisation.

Avec une progression des ventes sur un an de 8,5% en valeur, la brosserie se porte bien. « Malgré la crise, les gens ne se sont pas arrêtés de faire le ménage et le marché s'est bien comporté », résume Béatrice Brandt, directrice du marketing de Vileda. L'évolution la plus notable du secteur repose sur les performances du balayage à plat. Dans un contexte de crise, les consommateurs auraient en effet privilégié des produits réutilisables et plus écologiquement responsables, boudant les lingettes, réputées moins « écolos » et plus chères. « Devenu le deuxième segment du marché en valeur avec 24% de part de marché, le balai à plat a enregistré une augmentation de 25,6% en un an, et le taux d'équipement des ménages peut encore progresser », analyse Isabelle Amelot, directrice du développement chez La Brosse et Dupont (LBD).

 

À franges ou à plat

 

109,9 M€

Le chiffre d'affaires en hypers et supermarchés*, + 8,5 % en valeur**, + 4,4 % en volume**

+ 3,9 %

Évolution du prix moyen par unité

SourceS : IRI-LBD

* Données CAM au 4.4. 2010** **Évolution versus même période 2009

Perçu comme plus pratique, performant et polyvalent, il pénètre dans un nombre croissant de foyers. « Le balai espagnol représente toujours environ 26 M € sur les 110 M € du marché de la brosserie, mais il est désormais talonné par le balai à plat qui pèse 23 M€ », explique Béatrice Brandt, de Vileda. Qui ajoute : « Nous continuons à recruter sur ce segment : Ultramax a bénéficié d'une augmentation de 13,8% sur les douze derniers mois. »

Face à ce bond du balayage à plat, le balai espagnol résiste plutôt bien, avec une évolution des ventes en volume de 10,6%. Comme le résume Béatrice Brandt, « l'essor du balai à plat n'a pas tué le balai espagnol, dont l'usage est répandu dans le sud de la France, alors que la serpillière reste un must dans le Nord

 

L'écologie n'est pas un réflexe

 

L'autre grande tendance du marché repose sur le développement de produits « verts ». Éléphant Nature, du groupe LBD Ménage, a ainsi lancé au printemps 2009 la première gamme de brosserie écoconçue, forte de 14 références : balais, brosses, manches et accessoires élaborés à partir de matériaux issus de ressources renouvelables, de matériaux recyclés et de particules de bois. « Depuis, nous constatons une multiplication des intervenants sur ce segment additionnel et complémentaire », explique Isabelle Amelot, qui prédit que cette tendance sera durable.

Marie-Pierre Sauvé, directrice marketing du groupe Rozenblit, souligne elle aussi une forte demande sur les produits relevant de l'écoconception, notamment brosses, balais et textiles d'entretien biodégradables ou recyclables. Aussi, depuis janvier dernier, la gamme Natura, de Rozenbal, décline 15 références d'articles de brosserie et 10 de textiles.

De son côté, Vileda a lancé en 2009 sa gamme Naturals : « Les rotations sont moins fortes que sur nos produits phares mais les cibles sont aussi plus étroites, commente Béatrice Brandt. Les consommateurs sont séduits si ces produits sont mis en avant ; en effet, ils n'ont pas forcément l'idée de chercher des balais écolo ... »

LES TENDANCES

- La forte croissance des balais à plats.

- La bonne résistance des balais espagnols.

- La percée des produits respectueux de l'environnement.

La tradition a du bon

Part des différentes catégories et part des MDD, en% du total des ventes de brosserie en GSA
Source : Iri, CAM au 4 avril 2010

Les balais traditionnels génèrent la majorité du chiffre d'affaires de la brosserie, devant les balais de lavage.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSNA

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message