Le message qui a su porter ses fruits

|

« Mangez 5 fruits et légumes par jour ! » Le message nutritionnel a su rayonner dans le monde entier, mais semble aujourd’hui quelque peu écorné.

5f_L_jour.jpg
5f_L_jour.jpg© dr

Tout est parti d’une recommandation scientifique. En 2003, l’OMS et l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) rendent leur copie : un rapport complet sur la consommation et sur les objectifs en matière de nutriments. Parmi les recommandations, les scientifiques préconisent de consommer, au minimum, 400 grammes de fruits et légumes par jour. Les experts démontrent, en effet, qu’une telle consommation permettrait de réduire des risques concernant plusieurs maladies chroniques… Mais 400 grammes, c’est quoi ? Pour éviter de se trimballer avec sa balance, les organisations réfléchissent à traduire ce message pour le rendre plus concret ; le repère des 5 fruits et légumes par jour est né.

Par 5 fruits et légumes, compren­dre des portions de 80 grammes minimum. Inutile de lorgner les frites à la cantine, les pommes de terre et autres féculents sont exclus de cette recommandation. L’organisation « 5 a day », qui promeut le slogan aux États-Unis, fait bientôt des émules : le Canada, l’Allemagne et le Royaume-Uni optent pour le même message. En France, c’est le Programme national de nutrition et santé (PNNS) qui prend le dossier pour assurer sa promotion. D’emblée, quelques pays décident d’aller plus loin : le Danemark conseille de consommer 600 grammes de ces produits frais. L’Australie peaufine de son côté le slogan en créant le « Go for 2 & 5 », soit deux portions de fruits et cinq de légumes par jour.

Marre des injonctions !

Le message nutritionnel est bientôt connu de tous, grâce à de nombreuses vagues publicitaires et de gentilles moqueries d’humoristes. En 2006, une nouvelle traduction de cette recommandation est diffusée par Interfel, l’Interprofession des fruits et légumes en France. Ces produits doivent prendre à chaque fois « la moitié de l’assiette ». Plus visuel certes, mais moins facile à retenir… À force d’être martelé, le slogan a aussi tendance à agacer. « Les consommateurs en ont assez de recevoir des ordres. Aujourd’hui, pour augmenter leur consommation de fruits et légumes, on veut miser sur le plaisir », souligne Bruno Dupont, le président d’Interfel. En 2011, des campagnes Envie de… prennent le relais. Une façon, en creux, de faire revenir les clients, secoués par le scandale de la bactérie E-coli.

En dates

2000 : Diffusion du message en France : « 10 par jour, c’est sain, c’est simple ! »

2003 : Naissance du message des 5 fruits et légumes

2007 : La France, lance le slogan « Au moins 5 fruits et légumes par jour »

2012 : Vague de protestations autour du message

En chiffres 

400 g : La consommation quotidienne de fruits et légumes recommandée a minima par les organisations internationales

Sources : OMS, FAO, Interfel et organisations

 

En parallèle, une vague de protestations déferle sur le message des 5 fruits et légumes. Parmi les critiques, les chercheurs de l’École de management de Grenoble expliquent que ces ordres serinés provoquent un mécanisme compensatoire vers des produits gras, ce qui, in fine, ferait grossir. En 2014, des scientifiques américains et chinois nient les effets de ces produits frais pour réduire les risques de maladies. Le slogan, certes ébranlé, reste quant à lui financé pour être diffusé jusqu’en 2015.

Julie Delvallée

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2343

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message