Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Le millésime 2009 en vedette pour les foires aux vins

C'est parti. Les premières foires aux vins vont débuter dans quelques jours. Un grand rendez-vous festif, mais surtout commercial. L'année dernière, celles de Leclerc avaient généré 80 millions d'euros de chiffre d'affaires (+8%), contre 55 millions d'euros pour Auchan (+7%), 48 millions pour Intermarché (+10%) et 36 millions pour Système U (+10%). Etat des lieux des grandes tendances du cru 2011. En bonus, LSA a répertorié toutes les dates des enseignes.

La rédaction vous conseille

DES VENTES TOUJOURS EN HAUSSE

Chiffre d'affaires réalisé pendant les foires aux vins, par enseignes, en 2010, et évolution en % versus 2009

LECLERC 80 M € + 8%

AUCHAN 55 M € + 7%

INTERMARCHÉ 48 M € + 10%

SYSTÈME U 36 M € + 10%

Sources : enseignes

LA CAISSE BOIS CHEZ CASINO

Ce bordeaux, le Château Larroque 2006, sera l'un des dix-neuf vins proposés par Casino en caisse en bois, l'une des thématiques reconduites chaque année par cette enseigne. Près des deux tiers des nectars de cette sélection sont médaillés ou cités dans des guides. Ainsi, le Château Larroque est médaille d'or du Challenge international du vin 2008 et a reçu une étoile dans le Guide Hachette des vins 2009.

LES 16 COUPS DE COEUR DE JEAN-PIERRE COFFE

Sur les 122 vins retenus par l'oenologue de Leader Price, Aude Rebourcet-Rabah, Jean-Pierre Coffe a particulièrement apprécié seize vins. Comme cet Alsace Gewurztraminer Orschwiller 2008 (4,99 E), médaille d'or au Concours de Macon 2010. Ses arômes de litchi en font un vin typique de cette appellation.

L'EXOTISME SELON SYSTÈME U

Les vins étrangers sont peu invités dans les rayons français. Sauf lors des foires aux vins. Système U propose trois de ces vins en offre nationale : un vin espagnol, le ebeia de bodegas portia roble (5,99 E), un vin chilien, le vernus santa helena cabernet sauvignon 2009 (8,9 E), tous deux rouges. Cette offre est complétée par un vin de Hongrie (en photo), le tokaji Château Hellha Sélection 2010 (5,4 E).

LES INCROYABLES DE LECLERC

Le groupement espère que sa sélection d'Incroyables pèsera cette année 15 % des ventes en foires aux vins, contre 10 % l'an passé. Les adhérents ont choisi ce chinon, le Domaine de la Morandière Vieilles Vignes (elles ont au minimum 40 ans) de la société viticole Baudry-Dutour.

LE MILLÉSIME 2009 EN LUMIÈRE CHEZ AUCHAN

Depuis vingt-cinq ans qu'Auchan prépare des foires aux vins, ses cinq acheteurs ont eu le temps de dénicher de bons partenariats et de bonnes affaires. Ainsi, les clients de l'enseigne peuvent remplir leurs caves de Pape Clément, le fameux pessac leognan de Bernard Magrez. Ils pourront aussi s'offrir l'un des coups de coeur de l'acheteur de bordeaux, Fabrice Matysiak : Maison blanche 2009 (7,35 E).

A boire ou à garder trois ans. Voici le conseil pour la plupart des vins sélectionnés par les trois oenologues des Mousquetaires. Et pour cause. Les consommateurs ne gardent plus les précieux nectars sous clé très longtemps : ils les boivent. Une bonne nouvelle pour les enseignes, qui, toutes, considèrent que le phénomène des foires aux vins n'a pas encore atteint sa maturité. La plupart des enseignes ont gagné entre 5 et 10% de chiffre d'affaires additionnel en 2010, après, certes, une édition 2009 peu fameuse. La crise était passée par là. Pas de raison à l'horizon pour que, cette année, cet événement perde de ses couleurs : les derniers millésimes, notamment 2009 et 2010, sont très attendus par les amateurs de bonnes bouteilles.

 

Dernière chance pour les bordeaux

Pour la foire de septembre, les acheteurs ont déniché de nombreux nectars de 2009, excellent cru dans la plupart des régions. « Notre offre propose beaucoup de 2009, explique Olivier Mouchet, responsable des achats vins chez Auchan. À un moment, nous avions pensé mettre des pastilles pour souligner les nectars de ce millésime : il y en aurait eu partout. » L'enseigne a du renoncer aux pastilles, mais en parle longuement dans l'édito de son tract consacré à la foire aux vins.

Outre sa réputation, 2009 fera aussi courir les clients, car c'est peut-être la dernière année pendant laquelle les bordeaux - 60 % des ventes pendant les foires aux vins - afficheront des prix abordables. 2010, commercialisé l'an prochain pour les vins qui restent deux ans en fûts, s'annonce déjà très cher. Comme le veut la tradition, les prix des grands châteaux bordelais commencent à « sortir » en juin. Ils sont vertigineux. Ainsi, le pauillac grand cru classé château-pontet-canet est annoncé à 100 €, contre 72 € en 2009. « Le marché chinois dérègle le marché », dénonce Fabrice Matysiak, l'acheteur de bordeaux d'Auchan.

De fait, les Pékinois et les Shanghaïens s'engouent pour les belles étiquettes bordelaises. Comme le Château Beychevelle, un saint-julien récemment racheté par Castel et le japonais Suntory, quasi introuvable sur le marché français. « Les Chinois ne savent pas lire les étiquettes, mais ils reconnaissent très bien le dessin du drakkar, emblématique de Beychevelle. Du coup, ils l'achètent », développe Bernard Magrez, propriétaire de 37 châteaux. Résultat : les négociants n'ont plus de 2009 en stock. Les acheteurs redoutent même une foire d'empoigne les premiers jours des foires aux vins. « Les négociants vont venir racheter leurs 2009 pour les revendre plus cher à l'étranger », avertit un acheteur.

 

 Miser sur les partenariats

 L'astuce pour prévenir les hausses de prix : miser sur ses partenaires. « Cela fait dix ans que nous travaillons avec le margaux Château Pavel de Luze, détaille Emmanuel Podevin, responsable des achats vins de Système U. Voici six ans, nous le vendions 10 €. En septembre, il sera à 13,5 €. » Une inflation raisonnable au regard d'autres grands crus. Démarche identique avec Bernard Magrez, le propriétaire du prestigieux pessac leognan Pape Clément est fournisseur d'Auchan depuis la création de la chaîne, en 1961. « C'est la distribution qui a fait connaître mes vins, avoue ce Bordelais. Il faut lui rester fidèle même si la Chine est très attractive. » Ou encore Casino, qui mettra en avant une sélection de vins que ses clients ont l'habitude de voir en fond de rayon : les haut-médoc Château Coufran et Château Verdignan, par exemple.

Les autres axes de mise en lumière des foires aux vins ? Ils sont maintenant reconduits d'année en année. Depuis 1973, date des premières foires aux vins, les acheteurs ont éprouvé les bonnes recettes. Ainsi, Casino ressort sa caisse bois, un bel objet qui séduit toujours les amateurs et privilégie les vins médaillés. « Un tiers de notre sélection sera médaillée, précise Stéphane Cathelain, responsable liquides et vins de l'enseigne. C'est une assurance importante pour le consommateur. »

 

 

La montée du bio

 

Leclerc compte depuis sept ans sur ses Incroyables, Auchan sur ses Coups de coeur, tout comme Leader Price, l'une des dernières enseignes à s'intéresser aux foires aux vins. Son ambassadeur, Jean-Pierre Coffe, a décerné seize coups de coeur sur les 122 références proposées.

Parmi les nouveautés, le bio monte en puissance. Et pour cause. Les vignobles se convertissent massivement à ce mode cultural. « Nous déployons notre gamme bio, car il y a de plus en plus de vins issus de l'agriculture biologique disponibles », avance Stéphane Cathelain. L'enseigne en présentera une quinzaine, dont trois sous sa marque Club des Sommeliers : un bordeaux, un beaujolais et un bourgogne. L'an dernier, Intermarché n'avait pratiquement pas de références bio, faute de disponibilité, mais aussi de qualité. « Cela manquait les autres années, analyse Christophe Coppolani, oenologue en charge des vins du sud de la France et des champagnes chez Intermarché. Nous avons déniché un très bon vacqueyras, le Domaine de l'Oiselet et un vin chilien, le Adobe Merlot. » De fait, pas la peine de proposer du bio s'il n'est pas de qualité.

 

 Par SYLVIE LEBOULENGER

 

Les dates des Foires aux vins : Cora part en premier, Simply Market ferme le ban

Auchan : du 13 septembre au 1er octobre

Carrefour (HM) : du 7 au 18 septembre

Carrefour Market : du 23 septembre au 9 octobre

Casino (SM) : du 6 au 17 septembre

Géant Casino : du 13 au 24 septembre

Cora : du 24 août au 29 octobre (selon les magasins)

Intermarché : du 14 au 24 septembre

Leader Price : du 7 au 18 septembre

Leclerc : à partir du 21 septembre

Monoprix : du 7 au 18 septembre

Symply Market : du 5 au 16 octobre

Système U : du 13 septembre au 1er octobre

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message