Marchés

Le monde du bricolage cherche à accélérer les référencements

|

Les initiatives se développent pour dynamiser le cycle de renouvellement des gammes dans le bricolage, via les rencontres d'affaires ou les procédures de référencement allégées.

Le renouvellement de l'offre et le rythme de lancement des nouveautés ne sont pas encore les points forts des grandes surfaces de bricolage. Mais les choses bougent, à l'image de Castorama, qui a mis en place récemment « les rendez-vous de l'innovation Castoche », pour permettre aux entreprises françaises d'entrer plus rapidement dans la boucle.

Prix de l'Innovation : l'Expert du bricolage 2013

  • 1er

Cloison de séparation Decruy

  • 2e

Vis Dynaplus antirouille HSI Hermann Schwerter et kit douche sans perçage Nie Wieder Bohren

Prix de l'Innovation : Solution simplifiante

  • 1er

Poignée de porte Hoppe Quick-fit plus Hoppe France

  • 2e

All weather floor (revêtement stratifié waterproof) Active Trading

Après une simple inscription sur un site internet dédié, les sociétés sélectionnées sont invitées à présenter leurs produits au siège de l'enseigne. À l'issue de cette étape, qualifiée de « speed meeting », les nouveautés retenues sont jaugées par les 12 500 collaborateurs de Castorama via un vote, le comité de direction de l'enseigne récompensant ensuite les produits les plus innovants, avec la promesse d'un référencement beaucoup rapide.

 

Incontournables salons

« Le rythme d'innovation est lié à notre capacité à renouveler les gammes. Et, avec les rendez-vous de l'innovation Castoche, nous mettons en place une sorte de raccourci dans le process, avec un référencement plus émotionnel », déclarait, le 12 juin, Guy Colleau, récemment promu patron de l'offre et du sourcing du groupe Kingfisher, lors de son intervention à la table ronde organisée dans le cadre du salon Brico et Habitat (organisé par Infopro Digital, maison mère de LSA). Cette nécessité d'être plus réactif dans la définition et la mise en place de l'offre tient en partie à la poussée d'internet dans le bricolage, même si ce nouveau circuit « met plus de temps à se développer et n'ira peut-être pas aussi haut que d'autres secteurs en termes d'achat » selon Benoît Lehut, directeur général adjoint de GfK Consumer Choices France.

Pour faciliter la découverte de produits inédits, éternel sacerdoce des enseignes, les rencontres avec les acheteurs sur les salons restent incontournables, et plus prolifiques que les messages laissés au téléphone qui restent souvent sans réponse. « Sur les salons, un petit intervenant peut se faire repérer, et un seul contact peut s'avérer suffisant. Cela permet aussi aux entreprises comme la nôtre de rencontrer des acheteurs des sites internet, que nous avons beaucoup de mal à identifier en temps normal », estime Lionel Debruyne, directeur général de Scell-it (fixations et quincaillerie). « Avoir des échanges sur un salon est toujours quelque chose de positif, car c'est un cadre différent du rapport purement commercial ou des négociations », souligne Bruno Delugin, acheteur pour la catégorie cuisine, sanitaire et chauffage de Leroy Merlin.

Compte tenu des difficultés que rencontre le secteur, « il y a une effervescence, une véritable fièvre qui pousse certaines enseignes à se tourner vers de l'approvisionnement chinois pour sauver leur tête à court terme », regrette un fournisseur, qui estime cette orientation contre-productive sur la durée.

 

Les atouts du « local »

Mais les industriels français et européens ont justement une carte à jouer, avec une plus grande réactivité, qui colle aux attentes de renouvellement accéléré des gammes. Reste qu'il est inutile de tout miser sur les sacro-saintes nouveautés. « L'innovation pour l'innovation, c'est terminé, cela coûte trop cher au distributeur et à l'industriel », note sans détour Frédéric Sambourg, de Bricomarché. « Aujourd'hui, plus que l'innovation, il faut améliorer la relation client, et poursuivre l'appropriation par le grand public de marchés autrefois réservés aux professionnels. »

Palmarès

En clôture du salon Brico et Habitat, les produits les plus innovants ont été récompensés, ainsi que les meilleurs acheteurs par catégorie et les enseignes, désignés par les fournisseurs.

Palmarès des Brico Awards, qui récompense l'acheteur de l'année par secteur :

  • Cuisine Sanitaire Chauffage: Bruno Delugin, Leroy Merlin
  • Décoration: Alexandra Gauguin, Castorama
  • Électricité, éclairage, énergie : Éric Vogler, La boîte à outils
  • Quincaillerie : Gérard Freund, Castorama
  • Gros oeuvre bâtiment bois : Alain Spizzo, Castorama
  • Matériels et outillage : Damien Pinault, Big Mat
  • Enseigne de l'année circuit GSA : Auchan
  • Enseigne de l'année circuit Lisa : Gamm vert
  • Enseigne de l'année circuit négoce : Gedimat
  • Enseigne de l'année circuit GSB : Castorama
  • L'Assistante de l'année : Catherine Hellebuyck, Castorama 
  • L'Acheteur de l'année : Gérard Freund, Castorama

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message